LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
A gauche : Les noces de Figaro. A droite de haut en bas : Moscou paradis;  Pièces de viole de Marin Marais.

Musique : "C’est du travail d’orfèvre, c’est un jeu extrêmement précis, plein d’élégance"

55 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir la musique lyrique est à l'honneur dans la Dispute avec : une nouvelle version de "Moscou paradis" d'après Chostakovitch, "Marin Marais - Pièces de violes" en CD et la réédition en DVD de "Le Nozze di Figaro" de Mozart.

A gauche : Les noces de Figaro. A droite de haut en bas : Moscou paradis;  Pièces de viole de Marin Marais.
A gauche : Les noces de Figaro. A droite de haut en bas : Moscou paradis; Pièces de viole de Marin Marais.

Moscou paradis, du 9 au 16 février au Théâtre de l'Athénée.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Une comédie musicale d'après Dimitri Chostakovitch

Direction musicale de Jérôme Kuhn, Opéra Louise.
Mise en scène de  Julien Chavaz
Avec : Sheva Tehoval, Jean-Pierre Gos, William Berger, Alexandre Diakoff, Cassandre Stornetta, Seraina Perrenoud, Nina van Essen, Yannis François, Steven Beard, Sergiu Saplacan. 

Présentation officielle : 

Cette nouvelle version pour deux pianos et deux percussionnistes (librement inspirée de Moscou, quartier des cerises) transmet le caractère étincelant, dansant et sensible de l'œuvre originale de Dimitri Chostakovitch.

C’est une double découverte qui attend les spectateurs de Moscou, quartier des Cerises.
Tout d’abord celle de Chostakovitch en compositeur de musique légère, s’aventurant ici dans le domaine de la comédie musicale – genre qui, dans l’Union soviétique de l’époque, était aussi florissant qu’à Broadway. D’un galop à bride abattue dans les rues de Moscou à une valse délicate, l’auteur de Lady Macbeth du district de Mtsensk laisse ici libre cours à sa verve comique, satirique, bondissante.
Mais un autre aspect ne manquera pas de frapper les spectateurs de cette comédie musicale sucrée et acide comme une poignée de cerises. Car loin de la carte postale d’époque présentant l'homo sovieticus, les turpitudes de ces prétendants au logement apparaîtront aujourd’hui bien familières à qui, non sans énergie, non sans mal, se cherche un chez-soi…

Spectacle chanté en russe et français surtitré en français.

Je n’ai pas vu le temps passer ! Il y a une grande cohérence notamment dans le code couleur rose bonbon, une utilisation de manière décomplexée des artifices du théâtre, un charme et une vérité. La musique est absolument formidable. Emmanuelle Giuliani

La troupe s’amuse et c’est très communicatif puisque le public fredonnait à la sortie ! Côté plateau vocal, c’est très beau. J’ai vu cette pièce avec beaucoup de plaisir. Arnaud Laporte

Sur le plan vocal c’est une troupe extrêmement homogène. Malgré quelques réserves, c’est une entreprise très réussie. Emmanuel Dupuy

Pièces de viole de Marin Marais, Ensemble la Rêveuse, sortie le  12 janvier.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Présentation officielle : 

Marin Marais possède la grâce, l'élégance et l'esprit qui font tout le charme du goût français du XVIIIème siècle. Les pièces de caractère de ses deux derniers livres croquent portraits, paysages et petites scènes de genre à la manière d'un peintre, et restent un sommet inégalé du répertoire de viole.

La Rêveuse :
Florence Bolton , viole de gambe
Benjamin Perrot, théorbe
Carsten Lohff, clavecin
Robin Pharo, viole de gambe

Hughes Deschaux, ingénieur du son | Thomas de Grunne, accords des claviers | Robin Davies, photos
Enregistrement réalisé en septembre 2016 avec le soutien du Château de Chambord, du Conseil Régional Centre Val de Loire et du FCM.

Une écoute très enthousiaste : ce nouveau disque de l'Ensemble de la rêveuse pourrait représenter une sérieuse concurrence à l’interprétation de Jordi Savall, mais dans un autre registre. C’est du travail d’orfèvre, c’est un jeu extrêmement précis, plein d’élégance. Emmanuel Dupuy

L’écoute de Marin Marais est une drogue dure pour moi depuis de nombreuses années ! Ici on ressent une très grande force mais différente de celle présente chez Jordi Savall. Arnaud Laporte

J’ai beaucoup aimé, il y a une force et une fragilité, c’est une grande réussite. Lucile Commeaux

Il y a une alchimie des sortilèges sonores ! Le jeu de l’Ensemble de la rêveuse amène des climats d’une très grande élégance et d’une grande finesse ! Emmanuelle Guliani

Le Nozze di Figaro de Mozart : Réédition DVD et blu-ray chez Bel Air Classiques

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Opéra en quatre actes

Musique : Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791). Direction musicale : René Jacobs. Mise en scène : Jean-Louis Martinoty. Cheffe des choeurs : Irene Kudela. Choeurs du Théâtre des Champs-Elysées.

Présentation officielle :

Avec un sens narratif élégant et intelligent, la mise en scène de Jean-Louis Martinoty est une réussite. Sur fond de magnifiques toiles peintes, inspirées de tableaux du XVIIIe, les protagonistes évoluent dans des costumes de Sylvie de Segonzac dans une palette de couleurs idéalement gradués. Le décor de Hans Schavernoch suggère une société inégalitaire qui part en lambeaux.

A la tête du Concerto Köln, René Jacobs dirige avec une minutie et un équilibre parfaits, offrant une palette de couleurs et une dynamique orchestrale de toute beauté.

Grand habitué du rôle d’Almaviva, l’excellent Pietro Spagnoli a face à lui la belle Comtesse d’Annette Dasch. Luca Pisaroni (Figaro) et Rosemary Joshua (Susanna) forment un couple pétillant de vie. Enfin, la mezzo Angelika Kirchschlager incarne le plus divin et le plus troublant des Chérubin.

L’immense qualité de cette production, ainsi que le grand succès de sa première édition en DVD, a tout naturellement conduit à une remasterisation en haute-définition du programme, désormais également disponible en Blu-ray.

Le DVD est plutôt une bonne surprise en ce qui concerne l’univers visuel, quelque peu magnifié par ce DVD. L’univers sonore est un peu épuisant pour l’auditeur, c’est assez lourd. L’action est pas mal entravée par les choix musicaux. Emmanuelle Guliani

Ici c’est trop lourd, les voix ont trop de timbre. Les décors sont très moches mais très efficaces : c’est une pièce à accessoire jouée comme telle. Lucile Commeaux

Il y a un manque de souplesse et de respiration. Le spectacle dont la principale originalité est ce décor, est esthétiquement réussi, tout comme les costumes. J’ai été heureusement surpris par ce DVD. Emmanuel Dupuy

Vos commentaires : 

Avant et pendant l'émission, réagissez et donnez votre avis sur le compte Twitter et la page Facebook de la Dispute.

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......