LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Musiques actuelles: The Next Day de David Bowie et Amok d'Atom For Peace/ Thom Yorke

1h02
À retrouver dans l'émission

Ce soir, l’actualité musicale est au cœur de la Dispute en présence des critiques suivants :

  • Hugo Cassavetti (Télérama)

  • Christophe Conte ( Les Inrocks)

  • Olivier Lamm (The Drone)

A propos des albums suivants :

  • Next Day de David Bowie (sorti le 12 mars) chez Iso/Columbia.

  • Exposition David Bowie is au Victoria and Albert Museum à Londres du 23 mars au 11 août 2013

  • L'ouvrage: David Bowie, Any Day Now, Les années Londres: 1847-1974, Kevin Cann (Naïve)

Morceau diffusé: Plage 8: I'd Rather Be High

Pochette de l'album "Next Day"
Pochette de l'album "Next Day"

Dix ans, c’est ce qu’il a fallu attendre pour que David Bowie sorte un nouvel album, mais l’information n’a pas du échapper à grand monde, tant le secret fut bien gardé, jusqu’au 66ème anniversaire du Thin White Duke, le 8 janvier dernier, et la sortie d’un single, annonciateur d’un album promis pour le 11 mars, une immense surprise.Depuis, quelques critiques choisis ont été conviés à une écoute. Puis, autre surprise, le 28 février, l’album « The next day » était en écoute gratuite, en streaming, sur une plateforme de téléchargement légal. Enfin, le 11 mars, sortie physique du CD, 14 titres pour la version standard, 3 morceaux en plus pour la version deluxe.

A l'écoute, j’ai vraiment eu la sensation de partir pour un voyage dans Bowie Land, un voyage dans le temps, un voyage dans des rythmes, dans des atmosphères différentes, un voyage extrêmement dense, qui part très fort, du côté de l’album "Lodger" pour arriver du côté de l’album "Low", avec ce morceau final, « Heat », magnifique et quasi-testamentaire. Mais on entend aussi bien des réminiscences de « Scary Monsters » dans un morceau comme « If you can see mee », ou de « Let’s dance », dans « The stars are out tonight », hit pop aussi limpide que « Modern Love », ou « Boss of me », qui réactualise l’esprit « Young americans », et « You’ll set the world on fire », celui de Ziggy.

Et puis il y a des morceaux qui tombent de nulle part, comme « Love is lost », sorte de ballade bluesy minimale.

Arnaud Laporte

  • Amok, Atoms for Peace (sorti le 25 février) chez XL Reccords/ Beggars.

Pour plus d'informations

Morceau diffusé: Plage 5: Unless

Thom Yorke, le leader du groupe Radiohead, est un artiste , l’air de rien, présent depuis une vingtaine d’années dans le paysage musical.En 2006, il avait sorti un album solo. En 2009, il monte un groupe pour jouer les morceaux de cet album, et de nouveaux morceaux, que l’on retrouvera d’ailleurs dans l’album suivant de Radiohead.En 2010, le groupe est nommé : Atoms for peace, et comporte notamment en son sein le bassiste des Red Hot Chili Peppers, Flea, et le producteur Nigel Godrich, également interprète dans la formation.Le mois dernier, Atoms for peace a sorti un album chez Beggars Banquet. « Amok » est son titre. C’est aussi le titre d’une nouvelle fameuse de l’écrivain Stefan Sweig.

Un charme agit immédiatement à l'écoute de ce disque, aussi bien dans les sonorités, et ce goût manifeste pour l’afro-beat, dès le morceau inaugural, mais aussi pour une électro minimale répétitive, ailleurs un soupçon de jungle, et puis des mélodies magnifiquement portées par la voix de Thom Yorke, dont on connait les subtilités, la richesse d’interprétation.

Arnaud Laporte

Ainsi que les coups de cœur :

d'Hugo Cassavetti:

- Muchacho , Phosphorescent chez Dead Ocean/PIAS

Morceau diffusé: Plage 2: Song for Zula

Phosphorescent
Phosphorescent

C'est un album plus éclaté et plus cohérent avec une grande mélancolie, un coté américain des années 1970.

C'est un disque envoutant, inégale mais avec une grande personnalité.

Hugo Cassavetti

d'Olivier Lamm:

  • The Terror , Flaming Lips chez Warner, sortie le 2 avril.
The Flaming Lips
The Flaming Lips

Ils se réinventent pour la septième fois.

C'est un disque très sombre, radical et très courageux !

Olivier Lamm

Sans oublier, l’irremplaçable revue de presse culturelle d’Antoine Guillot

Et le coup de fil passé à Gilles Peterson, créateur du Festvial Worldwide à Leysin en Suisse du 20 au 24 mars 2013.

Pastille introductive: Alvin LEE.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......