LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
A gauche : Affiche de "Curb Your Enthusiasm" ; en haut à droite : Mindhunter ; en bas : Loulou / Crédits : HBO, Patrick Harbron/Netflix, arte

Série : "C'est une série sur l'ennui, pas sur rien"

56 min
À retrouver dans l'émission

Les critiques de la Dispute allument le petit écran pour : la neuvième saison de "Curb Your Enthusiasm" de Larry David, "Mindhunter" de David Fincher, et la (web)série d'arte, "Loulou".

A gauche : Affiche de "Curb Your Enthusiasm" ; en haut à droite : Mindhunter ; en bas : Loulou / Crédits : HBO, Patrick Harbron/Netflix, arte
A gauche : Affiche de "Curb Your Enthusiasm" ; en haut à droite : Mindhunter ; en bas : Loulou / Crédits : HBO, Patrick Harbron/Netflix, arte

Curb Your Enthusiasm, Larry David (HBO)

Présentation : Il a tout : une femme aimante, des amis fidèles, une belle carrière, une grande maison à Hollywood… et pourtant Larry ne peut s’empêcher de tout gâcher. Si la vie de Larry David tourne bien autour de son nombril, Larry, lui, est un grand névrosé.

Romain Burrel :

Le succès de Larry David tient au fait qu'il arrive à nous intéresser à un personnage apparemment très lointain.

Olivier Joyard :

J'ai toujours aimé l'audace formelle et thématique de Larry David.

C'est une série sur l'ennui, pas sur rien.

Arnaud Laporte :

Le personnage est aussi haïssable qu'aimable.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Mindhunter, David Fincher (Netflix)

Présentation : Comment anticiper la folie quand on ignore comment fonctionnent les fous ? Deux agents du FBI imaginent une enquête aux méthodes révolutionnaires et se lancent dans une véritable odyssée pour obtenir des réponses.

Olivier Joyard :

La série a deux radicalités : la non-violence des scènes et les longues scènes d'interrogatoire.

Iris Brey :

J'ai vu une série de puceau : c'est l'éducation sexuelle du jeune agent du FBI.

La psychologie est simpliste. Fincher ne va pas assez loin dans sa réflexion sur la masculinité.

Romain Burrel :

Jonathan Groff, qui a commencé dans Glee et vient de Broadway, est très convaincant dans ce rôle !

Loulou, Alcie Vial, Louise Massin et Marie Lelong (arte)

Présentation : En couple avec Marcus depuis un an, Loulou évite soigneusement de se projeter. Ou plutôt elle évitait, car elle tient entre ses mains depuis ce matin un test de grossesse positif.

À Paris depuis cinq ans, Loulou se laisse porter par le vent, entourée de ses trois meilleurs amis. Elle a 29 ans, elle est drôle et spontanée, elle traverse la vie dans l’insouciance. Et elle n’avait pas prévu d’être enceinte.

La série parle du trouble que provoque cette grossesse - assumée - dans la vie de Loulou et son groupe d’amis et dresse le portrait d’une jeune femme embarquée dans une aventure à nulle autre pareille à laquelle personne n’est vraiment préparé.

Olivier Joyard :

Il manque à cette série une épaisseur humaine : on a parfois l'impression de lire un article de la presse féminine.

Romain Burrel :

C'est une série drôle et incorrecte !

Iris Brey :

C'est une série réjouissante.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Vos commentaires

Avant et pendant l'émission, réagissez et donnez votre avis sur le compte Twitter et la page Facebook de la Dispute.

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......