LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Spectacle vivant : Cesena, Lalala Gershwin et Récital emphatique

58 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir dans La Dipsute, nous parlerons de Spectacle vivant avec les critiques :

  • Anna Sigalevitch (France Culture)

  • Joëlle Gayot (France Culture)

  • Brigitte Salino (Le Monde)

A propos des Spectacles suivants :

  • Cesena, d'Anne Teresa de Keersmaeker. Du 10 au 19 mai au théâtre de la Ville
Cesena - Anne Teresa de Keersmaeker
Cesena - Anne Teresa de Keersmaeker

Brigitte Salino : " J'avais été séduite par En Attendant. On a l'impression qu'Anne Teresa de Keersmaeker ne sait plus comment prendre les choses. On se demande comment et pourquoi elle a fait ça."

Anna Sigalévitch : "Ce n'est pas toujours réussi, car elle n'est pas dans le résultat mais dans la recherche... même si elle est ici repliée sur elle-même."

Joëlle Gayot : "Il y a eu une renconre entre ce spectacle et moi : c'était dans la cour d'honneur à Avignon."

Arnaud Laporte : "L'émotion de la tombée de la nuit ou du lever du jour ne se retrouvent absolument pas au Théâtre de la Ville."

  • Lalala Gershwin, de José Montalvo et Dominique Hervieu. Du 2 au 19 mai au théâtre de Chaillot
Lalala Gershwin
Lalala Gershwin Crédits : Radio France

Anna Sigalévitch : "Je trouve que c'est une version appauvrie. Le spectacle a perdu de son originalité, c'est plus un patchwork qu'une création originale. C'est une succession de numéros, les danseurs ont l'air de s'ennuyer. C'est un spectacle de fin d'année et pas plus : il faut pourtant être exigeant avec les enfants."

Joëlle Gayot : "C'est un spectale pour enfants : il y a beaucoup de couleurs; de mouvements, il se passe tout le temps quelque chose. C'est un plaisir de l'instant tout le temps."

Brigitte Salino : "Ca raconte... mais alors d'une manière tellement lourde ! J'ai trouvé par contre les danseurs épatants, virtuoses. C'est un spectacle démagogique."

  • Récital emphatique, de & mise en scène Michel Fau. Du 17 avril au 23 juin au Théâtre Marigny
Michel Fau
Michel Fau

Arnaud Laporte : "J'y ai pris beaucoup de plaisir."

Joëlle Gayot : "Je n'ai pas ri. C'est bien fait, il est très expressif. L'autre problème c'est : comment peut-on détester les femmes à ce point ?"

Brigitte Salino : "Ce genre de spectacle me donne envie de m'être trompé de théâtre et de vous parler d'autre chose. On peut dire "je n'y suis pas sensible" et "c'est détestable". C'est une caricature du travesti, qui n'est plus ni mélancolique, ni touchant."

Anna Sigalévitch : "Il y a derrière chaque caricature quelque chose de très touchant et en même temps une manière très pudique de se raconter. Il a une présence sur scène tout à fait à part, qui n'est pas embarassée des codes et se fiche du bon ou mauvais goût objectif."

Et bien sûr la revue de presse Spectacle vivant par Antoine Guillot

Et le coup de fil à Jean-Joël Le Chapelain, directeur de l'Apostrophe, scène nationale de Cergy-Pontoise, pour nous parler du cycle Théâtre et politique

Les coups de coeur :

Brigitte Salino : La mouette, d'après Tchekhov, mise en scène d'Isabelle Lafon, au Théâtre Paris Villette jusqu'au 26 mai.

Pastille sonore : René De Olbadia.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......