LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Affiches "Comme une pierre qui..." et "Une vie" à la Comédie française

Spectacle vivant: "Comme une pierre qui..." et "Une vie"

58 min
À retrouver dans l'émission

Au menu de cette Dispute, un long détour par la Comédie française pour parler du spectacle de Marie Rémond et Sébastien Pouderoux: "Comme une pierre qui..." et la nouvelle pièce de Pascal Rambert: Une vie". Avec la participation de Fabienne Pascaud et Elisabeth Franck-Dumas.

Affiches "Comme une pierre qui..." et "Une vie" à la Comédie française
Affiches "Comme une pierre qui..." et "Une vie" à la Comédie française

"Comme une pierre qui…"

D’après le livre de Greil Marcus Like a Rolling Stone, Bob Dylan à la croisée des chemins, adaptation et mise en scène de Marie Rémond et Sébastien Pouderoux au Studio-Théâtre de la Comédie-Française, Paris 1e, jusqu’au 2 juillet.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Transformer le Studio-Théâtre de la Comédie-Française en studio d’enregistrement et y faire sonner le « bordel joyeux du rock », tel est le pari relevé par Marie Rémond et le pensionnaire Sébastien Pouderoux.

En 1965, Bob Dylan écrit ce qui deviendra l’une des plus grandes chansons rock du xxe siècle, Like a Rolling Stone. Quarante ans plus tard, le critique Greil Marcus lui consacre un livre décryptant la folle aventure de cette composition : « Like a Rolling Stone était un chef-d’oeuvre d’habileté, d’inspiration, de volonté et de détermination ; mais malgré tous ces éléments, c’était aussi un accident ». À partir de cet ouvrage, Marie Rémond et Sébastien Pouderoux s’interrogent sur les ressorts de la création – le doute, l’aléatoire, le mystère, la poésie – et « rendent compte de l’écart entre ce qu’on projette sur la naissance d’un chef-d’œuvre et le chaos propre à sa création ». On découvre ainsi les acteurs de la Troupe en musiciens et chanteurs déjantés, couvés par un impresario de légende dont la carrière touche à sa fin.

En pleine crise identitaire américaine, Dylan semble transformer sa rage en interrogation existentielle, « capable de voir au cœur des choses, la vérité des choses. Non pas métaphoriquement, en fait, mais réellement voir, comme voir dans le métal et le faire fondre » écrit l’auteur. Réalise-t-il alors que ces six minutes trente-quatre de musique changeront définitivement la face du rock ? [Comédie Française]

"Une vie"

De et mis en scène par Pascal Rambert au Théâtre du Vieux-Colombier, Comédie-Française Paris 6e, jusqu’au 2 juillet

Écrite spécialement pour six acteurs de la Troupe et un enfant, la pièce se déroule dans un studio de radio, le temps d’une émission monographique menée par un grand critique d’art.

affiche du spectacle "Une Vie" de Pascal Rambert à la Comédie Française
affiche du spectacle "Une Vie" de Pascal Rambert à la Comédie Française

L’invité est un artiste de renommée internationale et dont le style confine au figuratif. Les échanges avec l’interviewer libèrent la pensée, acceptent les silences. Cette rencontre est une remontée aux sources de la création, mais aussi de la vie de l’invité et des figures récurrentes de son œuvre, visages, jouissance, fleurs aux mille noms... Les personnes qu’il évoque prennent chair et dialoguent avec lui : la mère envahissante aujourd’hui défunte, le frère haï et haïssant, le premier amour femme-maîtresse peinte cent fois, l’enfant qu’il était ou encore le Diable, son meilleur ami...

En neuf tableaux, cette tentative de recomposer une vie est aussi une sublimation de la langue, que Pascal Rambert défend en privilégiant toujours une relation intime avec ceux qui l’incarnent : « je n’écris pas sur la vie privée des acteurs, j’écris pour leur voix, leur corps, leur énergie, précise-t-il, ce sont des êtres humains, pas des personnages de papier ». En prise directe avec le concret, ce théâtre nous assure de sa force en développant une plasticité du temps, une porosité entre l’art et la vie.[Comédie Française]

Coups de cœur/griffe :

  • "La bibliothèque, la nuit" exposition du metteur en scène Robert Lepage et sa compagnie Ex Machina, inspirée de l’ouvrage éponyme d’Alberto Manguelsite à Bibliothèque nationale de France, François-Mitterrand, Paris 6e, jusqu'au 13 août (Coup de cœur de Fabienne Pascaud)
  • Les Nuits de Fourvière du 1er juin au 5 aout, Métropole de Lyon (Coup de cœur d’Arnaud Laporte)

Coup de fil à une scène nationale:

A Olivier Atlan, directeur de la Maison de la Culture de Bourges, nous parlera de son projet pour la prochaine saison.

Le Petit salon par Xavier Martinet :

Tous les jours aux alentours de 21h20 les critiques de la Dispute passent au Petit Salon pour discuter d’un sujet de l’actualité culturelle – nouvelles têtes, polémiques, querelles esthétiques. À retrouver ici.

Chroniques
21H20
12 min
Le Petit Salon
Ecoles de théâtre : une ouverture réussie?
Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......