LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Spectacle vivant: Dénommé Gospodin et L’autre monde ou les Etats et empires de la lune

58 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir La Dispute s’intéresse au spectacle vivant en présence des critiques suivants :

  • Joëlle Gayot (France Culture)

- Gwenola David (La Terrasse)

- René Solis (Libération)

Seront abordés les spectacles suivants :

C'est l'adaptation de la première partie de « L'Autre Monde », de Savinien Cyrano de Bergerac, un texte écrit au milieu du 17ème siècle, souvent considéré comme étant la première œuvre de science-fiction de la littérature, et qui demeura bien longtemps, jusqu'au XXème siècle, en fait, un texte qui ne circulait que sous le manteau, car il mettait en cause trop de monde et trop de choses pour son temps, que ce soit d'un point de vue politique, moral, religieux ou scientifique.

Le livre original se décompose donc en temps récits distincts :Histoire comique des états et empires de la lune, et histoire comique des états et empires du soleil.Benjamin Lazar, lui, a choisi d'aller dans la lune...

Arnaud Laporte

Dénommé Gospodin
Dénommé Gospodin

Cette pièce est signée par un auteur joué pour la première fois en France, l'allemand Philipp Löhle, découvert par le metteur en scène Benoit Lambert à l'occasion de sa participation au Groupe de réflexion sur les écritures contemporaines du Théatre de la Colline, dirigé par Stéphane Braunschweig.C'est dans ce cadre, aussi, que Célie Pauthe a découvert la québecquoise Sarah Berthiaume, dont elle a monté cette saison « Yukonstyle ». Nous en avions d'ailleurs parlé ici, avec de grandes réserves, justement, sur le texte.Qu'allait-il en être de cette pièce, « Dénommé Gospodin », que le nouveau patron du Théâtre Dijon Bourgogne, CDN, a choisi de mettre en scène ? Notons d'ailleurs, qu'avant la Colline, où elle se joue jusqu'au 15 juin, la pièce a été créée à Dijon au mois de mars, après avoir été tout d'abord présenté dans une mise en scène à l'été 2011 à Avignon, dans le cadre des 40 ans de Théâtre Ouvert.Au début de la pièce, nous découvrons Gospodin alors que sa vie vient de basculer. Il ne le sait pas encore.Il vivait heureux, avec sa femme et son lama, avant que Greenpeace ne lui retire l'animal, pour sa protection.Bientôt, c'est Annette, sa femme, qui va le quitter, et ne rien lui laisser dans leur appartement.C'est un ami, qui va lui emprunter son ampli, pour faire une fête chez lui, fête à laquelle Gospodin n'est pas invité. Inutile de dire qu'il ne reverra pas son ampli, pas plus que la télé qu'il prête à un autre ami, artiste, qui veut s'en servir pour bâtir une installation.Ce dénuement inspire Gosp odin qui forge le rêve de trouver un mode de vie anticapitaliste dans une société capitaliste.

Arnaud Laporte

Ainsi que les coups de cœurs :

  • de Gwenola David:

Please Continue (Hamlet) de Yan Duyvendak et Roger Bernat au théâtre de L'Apostrophe, scène nationale de Cergy-Pontoise du 28 au 31 mai.

- de René Solis:

Chassez le naturel... de Jacques Bonnaffé, Jonas chéreau et Jean-Jacques Rousseau du 14 mai au 9 juin au théâtre de la Bastille.

Sans oublier l’irremplaçable revue de presse culturelle d’Antoine Guillot.

Et le coup de fil passé à Hédi Tillette de Clermont-Tonnerre, auteur et metteur en scène du "Droit normand sans peine" qui sera joué avec le Théâtre Irruptionnel dans les châteaux du Rozel, de Sebeville et et d’Etienville dans le cadre du Festival « Toi Cour Moi Jardin » avec le Trident, scène nationale de Cherbourg-Octeville, du 28 mai au 2 juin.

Pastille introductive : Jacques AUDIBERTI

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......