LE DIRECT

Spectacle vivant: Les trois sœurs et Hedda Gabler

57 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir, la Dispute traitera l'actualité du spectacle vivant en compagnie des critiques suivants:

  • Joëlle Gayot (France Culture)- Gwenola David (La Terrasse)- René Solis (Libération)sur les spectacles suivants:-Les trois sœurs , d'Anton Tchekov, mis en scène par Lev Dodine à la MC 93 à Bobigny du 16 au 21 novembre.
Les trois soeurs
Les trois soeurs

Joëlle Gayot:

Ce qui m’a plu dans le travail de Lev Dodine, c’est le travail scénique et notamment l'avancée progressive de la façade de la maison vers les spectateurs. Façon de signifier que ce qui a l’air d’être du théâtre est la vie elle-même.

Les comédiens ont une façon de jouer subtile et fine. Tout fonctionne très bien. J’ai vu une communauté humaine dont je me sentais très proche.

Gwenola David: Je me suis profondément ennuyée. C’est un objet culturel plus qu’un spectacle vivant. Tout est convenu. Il manque l’essentiel : l’élan vital, l’émotion et la choralité. Cela ne passe pas par le jeu des comédiens.

Arnaud Laporte: J'ai ressenti une émotion particulière à entendre Tchekov en russe. Mais il y a une part d'humour qui échappe aux spectateurs qui ne sont pas russophones. Ce spectacle m'a intéressé mais pas subjugué. L'interprétation s'ancre dans une tradition du jeu russe stéréotypé et outré qui m'a tenu à distance.

  • Hedda Gabler , d'Henrik Ibsen, mis en scène par Thomas Ostermeier au Gémeaux à Sceaux du 14 au 25 novembre.
Hedda Gabler
Hedda Gabler Crédits : Arno Declair

Joëlle Gayot:

Depuis la mise en scène de Un ennemi du peuple de Ibsen cet été à Avignon, avec, dans la foulée, celle de Mort à Venise, créé à Rennes, on voit que Thomas Ostermeier met à mal tout son système de représentation. Il maîtrise parfaitement son geste théâtral mais amorce une nouvelle ère. Dans Hedda Gabler, il épuise tout ce qui encombre pour arriver à l’essentiel. Ses images sont d’une puissance absolue portée par un univers clinique et froid.

Gwenola David: La mise en scène est efficace mais le parti-pris d’interprétation manque de subtilité. Ostermeier nous présente des rapports humains déshumanisés. On est dans un univers mortifère. Ostermeier nous montre que le consumérisme a gagné tous les champs de l’humain, y compris le plus intime : l'amour.

Arnaud Laporte: C'est un des meilleurs spectacles que j'ai pu voir de Thomas Ostermeier. Il y a une intelligence du texte avec une direction d'acteur précise et riche, qui passe par l'excellence des comédiens. La force de cette pièce tient aussi au dispositif scénique singulier, qui nous donne à voir ce qui se passe derrière les murs de cette maison. C'est une leçon de théâtre sans ostentation dans le geste. On la reçoit directement, comme une évidence.

Les coups de cœurs:Gwenola David: -Roméo et Juliette , mis en scène par David Bobée au théâtre de Chaillot du 15 au 23 novembre.

Roméo et Juliette
Roméo et Juliette Crédits : Sophie Colleu

David Bobée (après avoir déjà mis en scène du Shakespeare) s’appuie sur une traduction actualisée de Pascal et Antoine Collin. Il propose une vision resserrée de la pièce, centrée sur les scènes essentielles. David Bobée montre tout son talent à concevoir des images puissamment évocatrices. Il fait résonner cette pièce avec ce qui se passe dans la société d'aujourd’hui en proposant une version très contemporaine de Roméo et Juliette. C'est du vrai théâtre populaire, au sens noble.

René Solis: - Rabah Robert, texte et mise en scène de Lazare au Festival Mettre en Scène à Rennes du 7au 24 novembre.

Rabah Robert
Rabah Robert

Bien sûr, la revue de presse culturelle d'Antoine Guillot Et le coup de fil de Seham Boutata à l'écrivain Pascal Rambert, lauréat du Grand Prix littéraire dramatique 2012 pour son roman Clôture de l'amour aux éditions Les Solitaires Intempestifs.

Pastille introductive: Jean-Laurent COCHET.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......