LE DIRECT

Spectacle Vivant: Les trois soeurs version androïde et Forsythe et Trisha Brown

58 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir, la Dispute se penche sur l'actualité du spectacle vivant avec les critiques suivants:

  • Joëlle Gayot (France Culture)- Patrick Sourd (Les Inrockuptibles)- Fabienne Pascaud (Télérama)sur les spectacles suivants:- Les trois soeurs version androïde , d'Oriza Hirata au Théâtre de Gennevilliers du 15 au 20 décembre
Les trois soeurs, version androïde
Les trois soeurs, version androïde

Arnaud Laporte: J’ai vu une pièce bien écrite, bien construite, dans une dramaturgie subtile. , qui m'a fait penser aux mises en scène de Thomas Ostermeier. Et l’utilisation d’un androïde est passionnant à plus d’un titre.

Joëlle Gayot: Le jeu des acteurs japonais est étonnant : rigide, statique. Ils ne se touchent presque pas. Ce sont des codes impeccables et très propres: l'anti-système Ostermeier.Oriza Hirata, en introduisant les androïdes sur le plateau, ouvre une porte qui est loin d'être fermée. Est-ce du théâtre visionnaire ? Cette proposition, encore maladroite, utilise le robot de façon passionnante. L'enjeu est singulier.

Patrick Sourd: Il y a une culture du Sud chez Hirata à l'inverse de nos clichés sur le théâtre japonais. C’est très drôle, ça frôle parfois la comédie de boulevard. Avec l'introduction d'un androïde qui dit toujours le vérité et se souvient de tout, Hirata brise les règles de bienséance de la société japonaise. Cette histoire fait confiance à la parole et est en cela un bel hommage à la liberté si chère à Tchekov. Une réussite !

Fabienne Pascaud:

Je n’ai pas compris l’intérêt de ce spectacle. Cela n’a rien suscité en moi.

Forsyhte et Trisha Brown
Forsyhte et Trisha Brown

Arnaud Laporte:

J’ai reconnu un savoir faire, une maîtrise, un sens du rythme, de la narration, tout en restant dans une forme d’abstraction. C’est du beau travail. C’est un exercice de style brillant.

Mais il ne m’a amené aucune émotion ...

Joëlle Gayot: Ce spectacle ne véhicule pas d'émotions, ni de sentiments paradoxalement parce qu'on est totalement bluffé par le niveau technique. J'ai été frappée par la virtuosité mais jamais happée de façon émotionnelle.

Patrick Sourd: J’ai été subjugué. Mes yeux n’étaient pas assez grands pour tout voir. Ce fût un éblouissement. A travers sa danse, William Forsythe réussit à prendre l’entièreté de l'espace nu de la scène. Capable de chevaucher l'instant, il fait du plateau un lieu habité, sensuel et palpitant, totalement vivant.

Fabienne Pascaud: J'ai également été subjuguée par ce mélange de classique et de contemporanéité. Il construit en déconstruisant. On a une vision panoramique de la danse. On est dans l’extrême stylistique et gestuel. La seule limite serait la musique qui joue toujours sur les mêmes effets.

Les coups de coeurs:Patrick Sourd: - Late Night , par Blitz Theatre Group le 19 janvier à la Filature de Mulhouse

Late Night
Late Night

Le Blitz Theatre Group est une troupe d’acteurs grecs d'Athènes. Late Night est un spectacle très émouvant qui raconte une Europe détruite par une guerre imaginaire. Cette création où ils ne cessent de danser valses et tangos emprunte au cinéma de Chris Marker, de Jean Luc Godard ou encore de Sydney Pollack. Un spectacle tendre et sublime qui annonce la fin d'un monde et témoigne par l'art de du combat des artistes grecs contre la crise

Fabienne Pascaud: - La Fontaine et Baudelaire par Fabrice Luchini, filmé par Yves Angelo (DVD Haut et Court)

Fabrice Luchini possède La Fontaine sur le bout des doigts. C’est un lecteur émérite. Il choisit des fables peu connues et les fait déguster sensiblement sans pathos, ni surinterprétation. Ce sont trois langues, pour trois univers différents.

Le DVD propose des cadrages de postures étonnantes avec des plans de coupe vers des enfants. C’est assez émouvant.

Bien sûr la revue de presse culturelle d'Antoine Guillot : Du côté des pensionnaires. Et le coup de fil de Seham Boutata passé à la Scène Nationale de Châlon en Champagne, La Comète à l'occasion de la création Jeux de cartes: Pique par Robert Lepage le 20 et 21 décembre.

Théâtre des Célestins à Lyon du 9 au 19 janvier

A Amiens, les 25 et 26 janvier

Au théâtre de l'Odéon, du 19 février au 14 mars.

Pastille introductive: Muriel MAYETTE (Directrice de la Comédie-Française)

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......