LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Spectacle vivant: Plan B et Ballet Preljocaj

58 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir, la Dispute se penche sur l'actualité du spectacle vivant avec les critiques suivants:

  • Joëlle Gayot (France Culture)- Fabienne Pascaud (Télérama)- Anna Sigalevitch (France Culture)sur les spectacles suivants:- Plan B , d'Aurélien Bory et Phil Soltanoff au Théâtre du Rond Point du 12 décembre au 12 janvier 2013.
Plan B
Plan B

Joëlle Gayot: C'est du prêt-à-porter visuel mais pas vraiment de la haute couture. A chercher à provoquer un plaisir par séquences successives, le concepteur pousse le spectateur vers la consommation d'un divertissement qui n'est que de l'instant.

Fabienne Pascaud:

Je suis restée bluffée et émerveillée comme une enfant.

Le spectacle est philosophique et engendre un plaisir cérébral. Il dépasse le simple stade du divertissement.

Arnaud Laporte: C’est le plaisir simple du cirque, d’être parfois bouche bée, tout au plaisir du moment présent, que j’ai ressenti…

Anna Sigalevitch:

Le propos vole assez vite en éclat. Les séquences sont trop longues et métaphoriques. Malgré une scénographie astucieuse, judicieuse et une énergie incroyable des corps, je suis restée indifférente. Finalement, il y a peu d’émotions et de poésies.

  • Ballet Preljocaj : Helikopter et Eldorado , de Karlheinz Stockhausen, à l'Opéra Garnier du 5 au 10 janvier 2013.

Joëlle Gayot: J'ai aimé "Helikopter", une chorégraphie très virile, mais en ce qui concerne "Eldorado", la danse devient « super Danse », quasi exhibitionniste. J'avoue en plus avoir du mal avec la musique de Sthokausen, dont la modernité me paraît assez imperméable et effrayante.

Fabienne Pascaud:

On a connu Stockhausen plus inspirée. C’est joué beaucoup trop fort.

Cependant, j’ai beaucoup aimé le rapport des corps au sol. Les danseurs jouent avec l’espace et ils illustrent très bien l’hélicoptère.

Anna Sigalevitch:

Stockhausen et Preljocaj est une belle collaboration. Leurs complexités respectives fonctionnent très bien.

Preljocaj n’illustre pas la musique. Elle résonne dans les corps et génère une gestuelle qui a sa propre rythmique. C’est très étonnant.

Les coups de cœurs:Fabienne Pascaud: - Fleurs pour Algernon, de Daniel Keyes, mis en scène par Anne Kessler au Théâtre du Petit Saint-Martin du 10 janvier au 20 mars.

L'acteur Grégory Gadebois
L'acteur Grégory Gadebois

C’est un théâtre du plaisir. La présence et l’interprétation de Grégory Gadebois est prodigieuse. C’est un torrent d’émotions. Il donne une humanité incroyable à son personnage avec un corps presque inerte sur sa chaise. Je suis bluffée.

Chapeau l’artiste !

Joëlle Gayot:

  • Tryptique: des années 70 à nos jours au Studio d'Asnières en janvier 2013.

  • La Pantoufle , mis en scène par Olivia Machon

  • La Noce, Bertold Brecht, mis en scène par Julie Deliquet

  • Nous sommes seuls maintenant , création collective dirigée par Julie Deliquet

  • Platonov , d'Anton Tchekhov, mis en scène par Benjamin Porée au Théâtre de Vanves du 7 au 13 janvier.

Platonov
Platonov

Qu'il s'agisse du Collectif In Vitro et son spectacle "Des années 70 à nos jours", ou de la mise en scène par Benjamin Porée de Platonov, la façon de jouer de ces jeunes acteurs qui ne sont pas nécessairement passés par les grandes écoles, est remarquable. Pour convoquer le public, ils savent qu'ils doivent, en scène, provoquer le choc, l'accident.Cette nouvelle génération, qu'on voit beaucoup au Théâtre de Vanves, a une urgence à "bouffer le plateau". Elle est, à on sens, l'avenir du théâtre français. C'est par eux que le théâtre se renouvelle, ce changement est en train d'opérer et il est magnifique.

Bien sûr, la revue de presse culturelle d'Antoine Guillot

Et le coup de fil de Seham Boutata passé à à la Scène Nationale de Cavaillon avec le directrice de la compagnie Skappa et associés !, Isabelle Hervouet , à l'occasion de la représentation de leur création: Swift le 10 et 11 janvier.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......