LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Spectacle vivant : Please kill me, Big and small et Ô mon pays

57 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir sur France Culture, La Dispute portera sur l’actualité des spectacles vivants avec les critiques :

- Joelle Gayot (Changement de décor sur France Culture)

  • Gwenola David (Danser, Mouvement, Terrasse)

  • René Solis (Libération)

A propos des spectacles :

  • Please kill me d'après le roman de Legs Mc Neil et Gillian Mc Cain, mise en scène Mathieu Bauer
Please Kill Me
Please Kill Me

Joëlle Gayot : "C'est une traversée de cet univers et si on n'est pas fan, il est difficile d'y rentrer (...) mais le projet décoiffe pas mal."

René Solis : "Je trouve que le matériel de départ est formidable."

Gwenola David : "Le spectacle album-souvenir d'une histoire que je n'avais pas vécu et à laquelle je n'arrivais pas à accrocher. Théâtre et concert s'articulent mal."

  • Big and small, de Botho Strauss, mise en scène Benedict Andrews,
Big and Small
Big and Small

Arnaud Laporte : "On est rassuré quand on réalise que cette actrice hollywoodienne est aussi une comédienne. Cate Blanchett est une bête de scène, mais c'est un diamant dans un écrin bien fade."

René Solis : "On est complètement rivés à elle [Cate Blanchett], emportés."

Gwenola David : "C'est un évènement médiatique. Mais Cate Blanchett n'est pas dirigée, elle s'épuise tout au long de la pièce."

Joëlle Gayot : "En 2012, est-on encore capables de lire un texte qui n'est que discontinuité ? C'est du vieux théâtre, des procédés éculés, passifs et vieillots."

  • Ô mon pays (dyptique), Sandrine, la destinée d'une trieuse de verre, de Lise Maussion et Damien Mongin
Oh mon pays
Oh mon pays

Gwenola David : "La thématique fouille dans la société française, dans le sujet de l'isolement et du rapport au travail."

Joëlle Gayot : "Avec ce réel là, ils construisent quelque chose de poétique."

René Solis : "L'hyper réalisme est totalement assumé par la comédienne qui est elle aussi une bête de scène. Il y a des moments très très forts, limite exaspérants."

Et le coup de fil à Arno Bertina, auteur, en résidence de création, à la scène nationale de la Roche sur Yon

Et bien sûr la revue de presse Spectacle vivant d'Antoine Guillot

Les coups de coeur :

Joëlle Gayot : Institut des recherches menant à rien - Irmar : Le fond des choses. Théâtre de Gennevilliers, du 31 mars au 7 avril.

Gwenola David : Ici , au Théâtre Monfort, du 3 au 14 avril.

Pastille sonore : Jean-Michel Ribes

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......