LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Spectacle vivant : Roméo et Juliette, Dans la jungle des villes et Robert Plankett

58 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir dans La Dipsute, nous parlerons de Spectacle vivant avec les critiques :

  • Anna Sigalevitch (France Culture)

  • Joëlle Gayot (France Culture)

  • René Solis (Libération)

A propos des Spectacles suivants :

Dans la Jungle des Villes
Dans la Jungle des Villes

Joëlle Gayot : "C'est une pièce que j'aime énormément. Il choisit de mettre en scène non pas l'affrontement Garga-Schlink, mais la différence sociale, les contradictions sociales véhiculées par la pièce de Brecht. Ca ne marche pas parce que Brecht est évacué : on se retrouve avec un triple évitement, Brecht, le théâtre, et la dialectique entre Garga et Schlink."

René Solis : "Le gros problème de cette pièce c'est qu'elle est incompréhensible. On ne comprend pas où il veut en venir, où il en est."

Anna Sigalévitch : "J'ai trouvé ça épouvantable. Le metteur en scène déshumanise les acteurs et ne tisse aucun lien entre eux. Il n'y a aucune unité dans la direction d'acteur. Pour moi, c'est même une contradiction avec la distanciation brechtienne."

Arnaud Laporte :"Il y a quelques inventions dans l'espace qui m'ont plutôt plues."

  • Robert Plankett, de et mise en scène Jeanne Candel, par le collectif La vie brève. Du 2 au 11 mai au théâtre des Abbesses
Robert Plankett
Robert Plankett

Anna Sigalévitch : "C'est un spectacle qui m'a beaucoup plu. Il a beaucoup d'intelligence dans la mise en scène et d'inventivité dans la scénographie."

René Solis : "Je ne sais pas si c'est intelligent, c'est en tous cas malin. Je ne suis pas sûr que ce soit aussi fort que ça sur la mise en abyme, mais il y a des choses très bien."

Joëlle Gayot : "Il y a quelque chose de vrai, d'authentique, de naturel dans leur jeu."

  • Roméo et Juliette, texte d'Emile Deschamps d'après William Shakespeare, chorégraphie de Sasha Waltz. Du 7 au 12 mai à l'Opéra Bastille
Roméo et Juliette
Roméo et Juliette

Arnaud Laporte : "Cette partition de Berlioz n'est pas particulièrement mon genre de beauté. Ce spectacle m'a semblé très inégal et pas à la hauteur du talent de Sasha Waltz. Les grands partis pris sont assez simples voire simplistes. Et pourtant le pas de deux entre Roméo et Juliette suffit à mon bonheur. "

René Solis : "Aurélie Dupont et Hervé Moreau sont formidables. Pour le reste j'ai trouvé ce spectacle épuisant et incroyablement bavard. J'avais envie de leur dire : "Arrêtez de danser !"... Le comble pour des danseurs !"

Anna Sigalévitch : "La beauté et la simplicité qui se dégage de leur duo est incroyable."

Joëlle Gayot : "C'est peut-être une oeuvre géniale, car elle respire tout le temps. En même temps, paradoxalement, on a l'impression qu'elle remplit le plateau. J'ai trouvé que si la musique parlait par un corps c'était celui du chef d'orchestre et non celui des danseurs."

Et bien sûr la revue de presse Spectacle vivant par Antoine Guillot

Et le coup de fil à Dominique Répécaud, directeur du Centre culturel André Malraux (Scène nationale de Vandoeuvre), à l'occasion de leur programmation Musique Action

Les coups de coeur :

Joëlle Gayot : S'engager, correspondance entre Albert Camus et Michel Vinaver. L'Arche.

Pastille sonore : Sarah Bernhardt.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......