LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Spectacle Vivant : Semianyki Express de Yana Toumina et Le Roi Bohème de Stanislas Cotton

57 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir, le spectacle vivant est au programme avec nos critiques Marie-José Sirach du journal L’Humanité et Fabienne Pascaud de Télérama La Dispute invite cette semaine le conversateur général du patrimoine Alfred Pacquement pour nous faire part de ses choix culturels du moment
Sur les planches de la Dispute ce soir:

Semianyki Express de Yana Toumina
Semianyki Express de Yana Toumina

Un quai de gare, un train. Une expédition, une promesse de départ. On retrouve les gamines de la famille, Elena, Yulia et Marina, en trois sœurs loin de Tchekhov, caractères trempés, décidées à en découdre avec tout. Kasyan, ex-sale gosse, se transforme en chef de gare avec un goût désuet pour la tyrannie. Olga, ex-mère, devient une vamp qui cherche son chemin entre lascivité et hystérie, et l’ex-patriarche Sacha, barman ahuri, renonce à tout sauf à l’alcool.

- Le Roi Bohème de Stanislas Cotton , mis en scène par Vincent Goethals du 3 juin au 8 août au Lucernaire

Le roi Bohème de Stanislas Cotton par Vincent Goethals
Le roi Bohème de Stanislas Cotton par Vincent Goethals

Aurelio est un dilettante, l'insouciance est sa devise. Mais l'air du temps impose un minimum de retenue et le voilà qui rempoche ses fantaisies pour décrocher le poste d'apprenti-vendeur chez Monsieur Lampadaire, chausseur pour dames. Une demoiselle, Camélia, qui passe, s'entiche des mules satinées et notre garçon, que son peton menu émeut, abandonne son poste à la poursuite de la gazelle. Il court après elle, mais un caillou se glisse dans le soulier et c'est toute une vie qui trébuche et se gâche…

Il y aura un « coup de fil » passé à Laurent Coutouly , directeur de Culture Commune à l'occasion du temps fort La Constellation Imaginaire , qui a lieu les 12 et 13 juin à Annezin et le 14 juin à Loos-en-Gohelle , scène nationale

Vous avez rendez-vous avec Antoine Guillot pour la revue de presse culturelle Au programme : Avignon, le grand calme et le furieux.

Il sera question du Off d'Avignon qui fête ses 50 ans , d'un avis de grand calme sur les festivals d'été après l'apaisement de la question des intermittents, du In qui doit quand même réduire sa voilure et enfin de Bartabas qui est furieux (pléonasme) de ne pas être à Avignon cette année.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......