LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"Des arbres à abattre", "Place des héros" et "Pour un oui ou pour un non"

Spectacles vivants : "Des arbres à abattre", "Place des héros" et "Pour un oui ou pour un non"

57 min
À retrouver dans l'émission

Marie-José Sirach, Philippe Chevilley, Lucile Commeaux et Arnaud Laporte se disputent ce soir autour de deux pièces de Thomas Bernhard mises en scènes par Krystian Lupa, "Des arbres à abattre" et "Place des héros", mais aussi de "Pour un oui ou pour un non" au Théâtre de Poche-Montparnasse.

"Des arbres à abattre", "Place des héros" et "Pour un oui ou pour un non"
"Des arbres à abattre", "Place des héros" et "Pour un oui ou pour un non"

Cet ancien étudiant féru de musique qui revient à Vienne après si longtemps ; ce quinquagénaire aux poumons malades qui apprend le suicide par pendaison d’une amie de jeunesse perdue de vue depuis des décennies ; cet écrivain désormais reconnu acceptant à sa propre surprise horrifiée une invitation à un dîner prétendument dédié à la mémoire de Joanna, mais en réalité organisé dès avant sa mort en l’honneur d’un vieux comédien du Burgtheater – cet homme-là ressemble beaucoup à Thomas Bernhard. Sous la surface cruellement satirique, "Des arbres à abattre" est aussi un roman de formation, un terrible travail d’introspection tournant au jeu de massacre et relatant, à trente ans de distance, les premiers pas d’un artiste en devenir au sein d’un milieu où il pourrait perdre de vue sa véritable vocation.

"Des arbres à abattre (Wycinka Holzfällen)" de Thomas Bernhard, mise en scène de Krystian Lupa, à l’Odéon, Théâtre de L'Europe jusqu’au 11 décembre, dans le cadre du Festival d'Automne à Paris.

"Des arbres à abattre (Wycinka Holzfällen)" de Thomas Bernhard, mise en scène de Krystian Lupa
"Des arbres à abattre (Wycinka Holzfällen)" de Thomas Bernhard, mise en scène de Krystian Lupa Crédits : ® D Matvejevas - Lithuanian National Drama Theatre

Krystian Lupa a créé "Place des héros" au Théâtre National de Lituanie à Vilnius en 2015, un 27 mars, jour dédié au théâtre. Du théâtre, il est souvent question dans cette ultime pièce de Thomas Bernhard, et de l’Autriche, de l’abjection que l’auteur porte à son pays, à ses yeux un ramassis de nazis et d’antisémites. Il y pose sans détour la question de la responsabilité de l’Autriche dans l’Anschluss, brocarde le Burgtheater alors que Claus Peymann lui avait commandé cette pièce pour fêter l’anniversaire de ce théâtre dont il était alors directeur.

"Place des Héros (Didvyrių Aikštė)" de Thomas Bernhard, mise en scène de Krystian Lupa, au Théâtre National La Colline du 9 au 15 décembre dans le cadre du Festival d'Automne à Paris, puis au Théâtre National Populaire (TNP) à Villeurbanne, du 6 au 13 avril 2017.

"Place des Héros (Didvyrių Aikštė)" de Thomas Bernhard, mise en scène de Krystian Lupa
"Place des Héros (Didvyrių Aikštė)" de Thomas Bernhard, mise en scène de Krystian Lupa Crédits : ® D Matvejevas - Lithuanian National Drama Theatre

C’est une histoire de mots. Une histoire d’amis. C’est l’histoire de trois syllabes qui détruisent deux amis. H1 se rend chez son ami H2 : cela fait longtemps qu’ils ne se sont plus vus, eux qui sont amis depuis l’enfance, qui sont l’un pour l’autre des frères. Alors, H1 voudrait comprendre. Il obtiendra son explication : un jour, en parlant à H2, il a dit quelque chose… il a employé une certaine expression… il a parlé sur un certain ton… C’est de cela qu’il s’agit. C’est de cela qu’ils parleront.

"Pour un oui ou pour un non" de Nathalie Sarraute, mise en scène de Léonie Simaga, jusqu’au 26 février au Théâtre de Poche-Montparnasse.

"Pour un oui ou pour un non" de Nathalie Sarraute, mise en scène de Léonie Simaga
"Pour un oui ou pour un non" de Nathalie Sarraute, mise en scène de Léonie Simaga

Coups de cœur / coups de griffe

"La Tribu des lutteurs", texte et mise en scène de Stéphane Olry, au Théâtre de la Commune Aubervilliers jusqu'au 15 décembre (Marie-José Sirach)

"Le Cid" de Pierre Corneille, mise en scène d'Yves Beaunesne, en tournée (Philippe Chevilley)

Le Petit salon de Lucile Commeaux

Tous les jours aux alentours de 21h20 les critiques de la Dispute passent au Petit Salon pour discuter d’un sujet de l’actualité culturelle – nouvelles têtes, polémiques, querelles esthétiques. À retrouver ici.

Chroniques
21H20
8 min
Le Petit Salon
Traduire or not traduire
Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......