LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"La Mort de Danton" et "Poil de Carotte"

Spectacles vivants : "La Mort de Danton" et "Poil de Carotte"

58 min
À retrouver dans l'émission

Au théâtre ce soir : Arnaud Laporte, Philippe Chevilley et Corinne Rondeau se disputent autour de "La Mort de Danton" de Georg Büchner dans une mise en scène de François Orsoni et de "Poil de Carotte" d'après Jules Renard et adaptée par Silvia Costa.

"La Mort de Danton" et "Poil de Carotte"
"La Mort de Danton" et "Poil de Carotte"

Georges Büchner a 22 ans lorsqu'il écrit La mort de Danton, drame historique dans lequel il aborde le douloureux avènement de la République. Au-delà de la grande Histoire de la Révolution, et du conflit entre Danton et Robespierre, Büchner s'intéresse aux conflits que vivent les protagonistes qui y ont participé et qui sont en profond désaccord sur la manière de poursuivre le combat dans lequel ils se sont engagés. Dans ces coulisses de l'action politique la parole a remplacé les actes, la peur s'est emparée de Danton, c'est un homme fatigué, à la dérive, hanté par les massacres de septembre. François Orsoni, fasciné par la pensée vive et foudroyante de Büchner, met en scène ce texte à l'étonnante modernité qui questionne aussi bien l'engrenage de la violence que la jouissance du pouvoir.

"La Mort de Danton" de Georg Büchner, mise en scène de François Orsoni. En tournée. Prochaines dates : Théatre d'Arles les 29 et 30 novembre puis au Théâtre Liberté de Toulon du 1er au 4 décembre.

"La Mort de Danton" de Georg Büchner, mise en scène de François Orsonie
"La Mort de Danton" de Georg Büchner, mise en scène de François Orsonie Crédits : © Victor Tonelli

On entre dans cette pièce de théâtre comme on entrerait dans la grange de la famille Lepic : le bois, les animaux, la paille, l'immersion est totale pour se faufiler au plus proche de la vie quotidienne d'un des personnages les plus célèbres de la littérature enfantine d'antan. C'est avec Poil de Carotte que l'on fait connaissance, un petit garçon mal-aimé aux cheveux roux. Est-il cet enfant sournois, cruel, ou cet être perdu, sensible et avide de justice ?

Silvia Costa est une artiste italienne qui construit des mondes imaginaires en mêlant les champs artistiques. Le dialogue entre le texte, les images, la musique et la scénographie guide le spectateur dans des fictions promptes à révéler des sensations intenses. Son "Poil de Carotte" est à vivre comme une véritable rencontre : celle de chair et d'os avec un personnage, et celle, plus libre, avec une poésie d'images et d'associations visuelles étonnantes.

"Poil de Carotte" d'après Jules Renard, dans une mise en scène de Silvia Costa. Au WIP Villette du 18 au 21 novembre puis au Théâtre Louis Aragon à Tremblay-en-France les 13 et 14 décembre.

"Poil de Carotte" d'après Jules Renard, dans une mise en scène de Silvia Costa
"Poil de Carotte" d'après Jules Renard, dans une mise en scène de Silvia Costa Crédits : © Silvia Boschiero

Le Petit salon de Lucile Commeaux

Tous les jours aux alentours de 21h20 les critiques de la Dispute passent au Petit Salon pour discuter d’un sujet de l’actualité culturelle – nouvelles têtes, polémiques, querelles esthétiques. À retrouver ici.

Coups de cœur / coups de griffe

"Edmond", mise en scène d'Alexis Michalik. Au Théâtre du Palais Royal Paris jusqu'au 31 décembre (Philippe Chevilley)

"Einstein on the Beach" du Philip Glass Ensemble, direction musicale de Michael Riesman, mise en scène de Robert Wilson et chorégraphie de Luncida Childs. Sortie DVD chez Opus Arte le 26 octobre (Corinne Rondeau)

Le coup de fil

Lucile Commeaux appelle ce soir Tatiana Julien pour Initio, le 17 novembre à l'Espace des Arts - scène nationale de Chalon-sur-Saône)

La Nuit Américaine à la Maison de la Radio

L'émission cinéma du 8 novembre, consacrée à "La politique américaine à l'écran", sera enregistrée en public au studio 106 dans le cadre du dispositif "La Nuit Américaine à la Maison de la Radio" à l'occasion des élections aux États-Unis. Charlotte Garson, Antoine Guillot, Murielle Joudet, Arnaud Laporte et Lucile Commeaux débattront de "L'Homme de la rue" de Frank Capra (1941), de "Primary" de Robert Drew (1960) et de la mini-série HBO "Show Me a Hero" (2015).

À noter par ailleurs que Antoine Guillot animera de 18h30 à 21h au studio 105 une Master Class donnée par Frederick Wiseman. L'événement sera suivi par la projection de trois des films du réalisateur américain : "High School" (1968), "Law and Order" (1969) et "Welfare" (1975). Plus d'informations ici sur l'ensemble des manifestations liées à "La Nuit Américaine à la Maison de la Radio".

Chroniques
21H20
10 min
Le Petit Salon
Faut-il créer un label jeune public ?
Intervenants
  • Chef du service culture des Echos
  • Maître de conférences en esthétique et sciences de l’art à l’Université de Nîmes et critique d'art
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......