LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"La Musica Deuxième", "La Ménagerie de verre"

Spectacles vivants : "La Musica Deuxième" et "La Ménagerie de verre"

58 min
À retrouver dans l'émission

Marguerite Duras et Tennessee Williams... Voici les auteurs qu'Anatoli Vassiliev et Daniel Jeanneteau ont voulu mettre en scène. Le premier à la Comédie Française, le second à La Colline. Réponse de nos critiques, Joëlle Gayot et Philippe Chevilley ce soir.

"La Musica Deuxième", "La Ménagerie de verre"
"La Musica Deuxième", "La Ménagerie de verre"

Héritier des grands maîtres du théâtre russe, Anatoli Vassiliev fait son retour à la Comédie-Française. "La Musica" est une courte pièce, initialement écrite pour la BBC, que Marguerite Duras publie en 1965. Elle la reprend vingt ans plus tard avec quelques ajustements en y ajoutant une suite qui forme "La Musica Deuxième".

Anatoli Vassiliev présente ici l’ensemble de ces actes en développant chaque fois une technique d’acteur différente. Passant d’une approche concrète à une dimension poétique, l’extrême précision du jeu se renouvelle telles d’infimes variations musicales. Dès lors, ces retrouvailles entre un homme et une femme dans un bar d’hôtel impersonnel sont d’une bouleversante vérité.

"La Musica" a été créée le 8 octobre 1965 au Studio des Champs-Élysées par Claire Deluca et René Erouk, dans une mise en scène d'Alain Astruc et Maurice Jacquemont.

"La Musica Deuxième" a été créée le 20 mars 1985 au Théâtre du Rond-Point Renaud-Barrault par Miou-Miou et Sami Frey, dans une mise en scène de l'auteure.

"La Musica Deuxième", de Marguerite Duras, mise en scène Anatoli Vassiliev, à la Comédie Française jusqu'au 30 avril.

"La Musica Deuxième", de Marguerite Duras, mise en scène Anatoli Vassiliev
"La Musica Deuxième", de Marguerite Duras, mise en scène Anatoli Vassiliev

Un petit appartement à Saint-Louis, Missouri : Amanda Wingfield, hantée par sa propre jeunesse perdue, y vit avec ses deux enfants adultes, Tom et Laura, qu’elle harcèle pour faire leur bonheur. Mélangeant le sexe et la survie, échafaudant des plans de mariage scabreux pour réparer les manques affectifs et financiers de la famille, Amanda orchestre la catastrophe.

Elle organise un dîner auquel elle convie un “galant”, un mâle qu’il s’agit de présenter à sa fille. Frappée d’un handicap indéfinissable qui la rend inapte à toute vie normale, Laura se croit, un court moment, libérée de son destin par un amour inespéré. Mais l’illusion se dissipe; le poids de cette joie inaccomplie fait basculer ces trois vies. Loin de tout réalisme, Tennessee Williams déroule sa pièce sur la scène de la mémoire, celle de Tom, à jamais hanté par cette soirée douloureuse.

Daniel Jeanneteau veut approcher la pièce comme un voyage dans une conscience malade, entre l’angoisse et le rire. Il voit "La Ménagerie de verre" comme un paysage, un ensemble de distances séparant des blocs d’affectivité, un agencement de solitudes dans lequel les sentiments fusent subitement hors des êtres et s’abattent sur la terre comme des pluies.

"La Ménagerie de verre", de Tennesse Williams, mise en scène Daniel Jeanneteau, jusqu'au 28 avril.

"La ménagerie de verre" de Tennesse Williams, mise en scène de Daniel Jeanneteau
"La ménagerie de verre" de Tennesse Williams, mise en scène de Daniel Jeanneteau

La revue de presse culturelle d'Antoine Guillot :

Pour écouter la revue de presse culturelle et quotidienne d'Antoine Guillot, cliquez ici

Bis repetita : y aura-t-il des festivals cet été ? Les intermittents du spectacle sont très remontés... Ce qui est certain en tout cas, c'est que Benjamin Millepied quitte l'Opéra de Paris encore plus tôt que prévu, et que Jan Fabre aura duré encore moins longtemps que lui à la tête du Festival d'Epidaure !

L'Invité de la Dispute, Matthias Pintscher :

*"Pelléas et Mélisande", * c'est le choix spectacle vivant de Matthias Pintscher. Il nous explique tout ici

Le coup de fil : 

On passe ce soir un coup de fil au dessinateur Blutch, pour sa double participation au Pulp Festival, dans "Belle de jour" *et"Moi j'aime pas Lucky Luke" avec **_Stéphanie Cléau* et Bruno Podalydès.

Blutch, "Belle de jour" pour le Pulp Festival
Blutch, "Belle de jour" pour le Pulp Festival
Chroniques
21H18
6 min
Revue de presse culturelle d'Antoine Guillot
C'est reparti...
Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......