LE DIRECT
La dispute du lundi 09 janvier 2017

Spectacles vivants : "Le temps et la Chambre" et "Hôtel Feydeau"

57 min
À retrouver dans l'émission

Au menu de ce soir : Les mille et une vies de Marie Steuber dans "Le temps et la Chambre", mis en scène d’Alain Françon et "Hôtel Feydeau" au parfum épicé de vaudeville, mis en scène de Georges Lavaudant, assaisonné par René Solis, Anna Sigalevitch, Lucile Commeaux et Arnaud Laporte

La dispute du lundi 09 janvier 2017
La dispute du lundi 09 janvier 2017 Crédits : Radio France

Vous aimez le patchwork ? Venez découvrir les mille et une vies de Marie Steuber dans "Le temps et la Chambre" de Botho Strauss (1988), mis en scène d’Alain Françon

Le temps et la chambre de Botho Strauss, mise en scène Alain Françon, 2016-2017
Le temps et la chambre de Botho Strauss, mise en scène Alain Françon, 2016-2017 Crédits : Jean-Louis Fernandez

Botho Strauss est un auteur dont je me sens proche. J’ai lu tout ce qu’il a écrit − théâtre, romans, essais [ ...]. Je pourrais dire que Le Temps et la Chambre est la pièce la plus étrange que je connais. J’ai toujours eu en tête de la monter. Botho Strauss ose faire ce qui paraît impensable. [ ...] En physique, en philosophie, on parle de l’espace-temps, dans cette notion les deux sont inséparables. On les voit toujours comme un et indissociables, c’est-à-dire qu’on a tendance à les cacher. Y compris au théâtre. Lui, dès le titre, les sépare : il y a le temps et la chambre. [ ...] Il sépare le temps et le lieu, l’espace. Tout ce qui est habituellement caché devient ouvert. Le lieu devient libre – un lieu de théâtre – permettant tout. [ ...] Ce que je trouve formidable, c’est que Botho Strauss transforme, en quelques instants, ce lieu de “sagesse”, ce lieu d’observation (avec les deux fauteuils et la colonne) – ce lieu de théâtre classique − en un espace propice à toutes les rencontres, un lieu d’agitation, où les gens semblent se retrouver... Mais où et quand se sont-ils connus ? [ ...] Luc Bondy, qui a créé la pièce (en 1989) m’avait dit “ce sont des clowns !”. C’est vrai qu’on peut aller très loin avec eux. Tout est à inventer. Alain Françon, metteur en scène, citations extraites du dossier de presse du spectacle "Le temps et la Chambre, La Colline, théâtre national, 2017

"Le temps et la Chambre"jusqu'au 3 février à La Colline, théâtre national (Paris 20e), prochaines dates : les 07 et 08 février à la Maison de la Culture d'Amiens, du 14 au 17 février à la MC2 de Grenoble, les 22 et 23 février au théâtre sortieOuest à Béziers, du 01 au 12 mars au Théâtre du Nord à Lille, du 19 au 21 mai au Théâtre Dijon Bourgogne à Dijon.

La nouvelle recette élaborée par Georges Lavaudant : "Hôtel Feydeau"

5 ingrédients au goût prononcé de vaudeville : "Feu la mère de madame" , "On purge bébé !", "Léonie est en avance", "Mais n’te promène donc pas toute nue !" et "Cent millions qui tombent", mettre une cuillerée de chaque et mélanger le tout. Faire cuire environ 1h40 et à déguster encore chaud

Hôtel Feydeau, mise en scène Georges Lavaudant du 6 janvier au 12 février
Hôtel Feydeau, mise en scène Georges Lavaudant du 6 janvier au 12 février Crédits : L’Odéon, Théâtre de l’Europe

Quelques variations d’une drôlerie sauvage sur le couple bourgeois comme jeu de massacre. Plus féroce que jamais, le maître du vaudeville y détaille les étapes menant de la première grossesse jusqu’aux ultimes soubresauts des unions en déconfiture. Georges Lavaudant a puisé dans les dernières comédies de Feydeau les éléments d’une traversée crépusculaire et hilarante : entre cauchemar et haute voltige verbale, homme contre femme, enfant contre parents, maîtres contre domestiques – tous contre tous et chacun pour soi. Citations extraites du dossier de presse du spectacle "Hôtel Feydeau" à L’Odéon, Théâtre de l’Europe, 2017

"Hôtel Feydeau", d’après George Feydeau, mise en scène de Georges Lavaudant, visible jusqu’au 12 février à L’Odéon, Théâtre de l’Europe, tournée 2017 en cours de construction, prochaines dates : les 27 et 28 février à la scène nationale La Comète à Châlons-en-Champagne et les 05, 06 et 07 octobre au théâtre de l’Archipel, scène nationale de Perpignan

Coup de fil

Au bout du fil, Lucile Commeaux échange avec Valère Novarina, auteur, metteur en scène et plasticien pour son spectacle "Le vivier des noms" au Théâtre 71, Scène Nationale de Malakoff (92) du 18 au 26 janvier

Coups de cœur/griffe

"Karamazov" d'après les Frères Karamazov, de Fédor Dostoïevski, au Théâtre Gérard Philipe à Saint-Denis du 05 au 29 janvier (Coup de cœur de René Solis)

"La mort du poète" (musique de chambre) autour des œuvres de Robert Schumann, direction musicale : Jérôme Pernoo, jusqu'au 21 janvier à la Salle Cortot, Paris (Coup de cœur d’Anna Sigalevitch)

Le Petit salon de Lucile Commeaux

Tous les jours aux alentours de 21h20 les critiques de la Dispute passent au Petit Salon pour discuter d’un sujet de l’actualité culturelle – nouvelles têtes, polémiques, querelles esthétiques. À retrouver ici.

Chroniques

21H20
11 min

Le Petit Salon

Les trente ans du théâtre de rue
Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......