LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Affiche de la 70ème édition du Festival d'Avignon

Spectacles vivants : retour sur le Festival d'Avignon

58 min
À retrouver dans l'émission

Pour cette rentrée de la Dispute, Philippe Chevilley, Joëlle Gayot et Arnaud Laporte reviennent sur trois des spectacles les plus en vue du dernier Festival d'Avignon : "Karamazov", "L’Institut Benjamenta", et "20 November".

Affiche de la 70ème édition du Festival d'Avignon
Affiche de la 70ème édition du Festival d'Avignon Crédits : Adel Abdessemed

Telle une enquête grandiose, le roman de Dostoïevski explore les tourments et les contradictions qui conduisent l'un des fils Karamazov au parricide de Fiodor. En contrepoint des rancoeurs qui occupent les protagonistes, une tragédie se joue dans la famille d'un homme blessé, offensé puis humilié sous les yeux de son fils Iliocha qui ne s'en remettra pas. C'est le point de vue que Jean Bellorini et sa troupe choisissent pour déployer la symphonie des Karamazov : une datcha de verre abrite une famille pauvre, simple et honnête qui raconte l'histoire d'Aliocha et de ses frères.

"Karamazov" d'après les Frères Karamazov de Fiodor Dostoïevski, mise en scène par Jean Bellorini. Prochaines dates : au Théâtre de Carouge-Atelier de Genève du 1er au 13 novembre, à La Criée de Marseille du 18 au 11 novembre  et au Théâtre Gérard Philipe à Saint-Denis du 5 au 29 janvier.

Karamazov
Karamazov Crédits : © Christophe Raynaud de Lage / Festival d'Avignon

Bérangère Vantusso, quant à elle, a choisi d’adapter un roman de l’auteur suisse Robert Walser.

Quoique bien né, Jacob von Gunten est résolu à devenir « un beau zéro tout rond ». Il choisit d'entrer à l'Institut Benjamenta, une école de domestiques qui porte le nom de son directeur. Le « sacro-saint » règlement, les comportements rigoureux, la tenue, l'humilité que requiert la fonction, amusent Jacob et sont autant de sujets qu'il consigne dans son journal, forme que Robert Walser donne à son roman. Réflexions sur le statut de serviteur et notation de ce qui survient à l'institut jusqu'à son bouleversement, les écrits de Jacob sont toujours ponctués d'un doute : se tromperait-il sur ce qu'il voit ? L'a-t-il vécu ? L'a-t-il rêvé ?

"L’Institut Benjamenta", d’après l’œuvre de Robert Wasler, mise en scène de Bérangère Vantusso. Prochaines dates : au TJP de Strasbourg les 22 et 23 septembre, au Théâtre Olympia de Tours du 29 septembre au 7 octobre et au Théâtre du Nord à Lille du 01 au 09 février.

"Vous serez de toute façon obligés, tôt ou tard, de me regarder". Lars Norén nous offre dans "20 November" l'opportunité de voir et d'entendre, une heure durant, le jeune homme de 18 ans qui s'apprête à commettre un massacre dans son lycée d'Emstetten en Westphalie. Le dramaturge suédois s'est longuement documenté sur cette tuerie survenue en 2006 : il a compulsé le journal intime de l'adolescent, ses posts sur les réseaux sociaux, visionné la vidéo qu'il a tournée avant de passer à l'acte... Dans un monologue à nu et sans répit, il dit les humiliations subies, sa haine de l'institution, son sentiment d'être piégé.

"20 november", texte de Lars Norén, mise en scène de Sofia Jupither. En tournée à l'étranger. Prochaines dates : au Uppsala City Theatre du 7 au 29 septembre et au Royal Dramatic Theatre Stockholm du 3 au 8 novembre.

20 November
20 November Crédits : © DR

Le Petit salon de Lucile Commeaux

Tous les jours aux alentours de 21h20 les critiques de la Dispute passent au Petit Salon pour discuter d’un sujet de l’actualité culturelle – nouvelles têtes, polémiques, querelles esthétiques. À retrouver ici.

Coups de cœur / coups de griffe

"Toute ma vie j'ai fait des choses que je savais pas faire" de Rémi de Vos, mise en scène de Christophe Rauck (Arnaud Laporte)

"Le Radeau de la Méduse" de Georg Kaiser, mise en scène de Thomas Jolly (Philippe Chevilley)

Les chroniques du Festival de Thomas Jolly, disponibles sur CultureBox (Joëlle Gayot)

Chroniques
21H20
11 min
Le Petit Salon
Avignon : on chuchote dans le micro
Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......