LE DIRECT
A gauche : Seasonal Affective Disorder. A droite : "Poussière" et "Le jeu de l'amour et du hasard"

Théâtre : "J'ai été ému, c'est une déclaration d'amour au théâtre"

56 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir la Dispute sera consacrée au théâtre. A notre affiche, trois pièces : "Le jeu de l'amour et du hasard" de Marivaux, mis en scène par Catherine Hiegel; "Poussière" de Lars Noren et "Seasonal Affective Disorder" de Lola Molina, mis en scène par de Lélio Plotton.

A gauche : Seasonal Affective Disorder. A droite : "Poussière" et "Le jeu de l'amour et du hasard"
A gauche : Seasonal Affective Disorder. A droite : "Poussière" et "Le jeu de l'amour et du hasard"

"Le jeu de l'amour et du hasard" actuellement au Théâtre de la Porte Saint Martin

Une pièce de Marivaux, mise en scène par Catherine Hiegel en coproduction avec l'Atelier Théâtre Actuel

Avec : Laure Calamy, Vincent Dedienne, Clotilde Hesme, Nicolas Maury, Alain Pralon, Cyrille Thouvenin.

Le Jeu de l'amour et du hasard, au Théâtre de la Porte Saint-Martin
Le Jeu de l'amour et du hasard, au Théâtre de la Porte Saint-Martin

Présentation officielle : 

Après le Bourgeois Gentilhomme et Les Femmes Savantes de Molière, Catherine Hiegel revient à la Porte St Martin avec la célèbre pièce de Marivaux.
M. Orgon décide de marier sa fille Silvia au jeune Dorante. Les deux promis ne se connaissent pas encore, et inquiets de découvrir leur véritable personnalité avant de s’engager, ils ont la même idée sans le savoir : se présenter à l’abri sous un masque, et scruter le cœur de l’autre. Silvia se fait passer pour sa femme de chambre Lisette, tandis que Dorante endosse le costume d’Arlequin,  son valet. M. Orgon et son fils, Mario, qui seuls connaissent le stratagème des quatre jeunes gens, se taisent, et décident de laisser ses chances au jeu de l’amour et du hasard.

Le jeu de l'amour et du hasard, au Théâtre de la Porte Saint-Martin
Le jeu de l'amour et du hasard, au Théâtre de la Porte Saint-Martin

C’est une mise en scène très classique, qui ne veut pas dire ringard, dans la lignée de ce que fait Catherine Hiegel. Vincent Dedienne et Laure Calamy sont servis par la mise en scène et y sont très bons. Philippe Chevilley

La mise en scène est assez plate, très illustratrice. Mais la pièce est plaisante. Marie-José Sirach

C’est une distribution à « l’épate » mais très mal accordée. Fabienne Pascaud

"Poussière" à la Comédie-Française - Salle Richelieu, jusqu'au 16 juin

Ecrit et mis en scène par Lars Norén.

Avec : Martine Chevallier, Anne Kessler, Bruno Raffaelli, Alain Lenglet, Françoise Gillard, Christian Gonon, Hervé Pierre, Gilles David, Danièle Lebrun, Didier Sandre et Dominique Blanc. Ainsi que : Matthieu Astre, Juliette Damy, Robin Goupil et Alexandre Schorderet.

Poussière, à la Comédie Française
Poussière, à la Comédie Française

Présentation officielle : 

Avec « Poussière », c’est un écrivain contemporain majeur, l’un des plus représentés dans le monde, qui entre au répertoire de la Comédie-Française, s’inscrivant dans la tradition des auteurs écrivant pour la Troupe.

Lars Norén met ici en scène dix personnes, âgées, six hommes et quatre femmes. Et la fille attardée de l’une d’entre elles. Des personnes qui partent en vacances depuis plus de trente ans au même endroit, une semaine, au soleil, dans un hôtel resort d’Espagne ou d’ailleurs. Si elles en avaient les moyens, elles partiraient ailleurs mais elles sont issues d’une classe modeste et n’ont pas d’autre solution pour échapper à leur quotidien. Ainsi, elles se croisent dans ce lieu depuis des années, se connaissent et ne se connaissent pas. Ne se voient jamais ailleurs. Seulement ici, une fois par an. Depuis si longtemps. C’est peut-être pour certaines la dernière fois. D’autres ont déjà disparu sans doute.
Cette pièce est une symphonie des adieux qui se joue sous nos yeux. Nous sommes dans un temps qui n’est plus linéaire, il est seulement mémoire. Que reste-t-il, quels sont les visages, les faits, les émotions encore présents ? 

« Je n’aurais pas pu écrire ce texte avant d’avoir l’âge que j’ai aujourd’hui. C’est une pièce sur les au revoir et les souvenirs, sur les dernières vagues à traverser avant la fin. Une pièce belle et mélancolique qui ne parle que de la vie. » Lars Norén

Poussière, à la Comédie-Française
Poussière, à la Comédie-Française

Ce qui m’a bouleversée dans le texte de cette pièce, c’est que Lars Norén raconte admirablement le passage de la vieillesse à la mort. C’est une véritable leçon d’accompagnement. Les acteurs y sont admirables. Fabienne Pascaud

J’ai était très fortement impressionné. Le texte est porté par la façon qu’a Lars Norén de regarder la mort et de nous la montrer en direct. C’est un spectacle qui doit mûrir en nous. Philippe Chevilley

J’ai été bouleversée, troublée. L’écriture est à la fois clinique, très distancée mais elle est transcendée par une humanité incroyable. C’est une réussite ! Marie-José Sirach

La mise en scène, sans aucune ostentation, est pourtant très riche : c’était fascinant de voir tous les comédiens présents avec une telle intensité. Arnaud Laporte

"Seasonal Affective Disorder" au Lucernaire jusqu'au 31 mars

Seasonal Affective Disorder
Seasonal Affective Disorder Crédits : © Victor Tonnelli

Une pièce de Lola Molina, mise en scène par Lélio Plotton. 

Avec Anne-Lise Heimburger et Laurent Sauvage

Présentation du Lucernaire :

Dolly est une gamine capable de boire un chocolat chaud, de mâcher un chewing-gum et de fumer une clope en même temps. Elle a des tatouages imaginaires et de vraies taches de sang dans le cou. Vlad est l’homme au nom qui porte malheur. C’est à l’Etap Hôtel de la Porte de Bagnolet qu’ils deviennent « Vlad et Dolly ». Commence alors une cavale rock et amoureuse, faite de bagnoles, de flingues et de nuits passées dehors. Autour d’eux, la nature et le temps se dérèglent : le soleil ne se lève plus. Elle est sa petite lumière d’aube. Il est son sauveur.

Seasonal Affective Disorder
Seasonal Affective Disorder Crédits : © Victor Tonnelli

C’est une très belle pièce. On est avec eux, on est dedans… C’est admirable car la mise en scène est très sobre, elle accompagne vraiment cette cavale ! Marie-José Sirach

Ce texte est courageux car il n’est pas politiquement correct ! J’ai été séduite par le jeu des acteurs. Anne-Lise Heimburger est éblouissante. Par la seule force de leurs verbes, ils nous promènent. Fabienne Pascaud

Anne-Lise Heimburger est extraordinaire en femme enfant, Laurent Sauvage avec son côté Serges Gainsbourg est très bon. Le texte est vraiment bien écrit. Philippe Chevilley

Si on aime le théâtre il faut aller voir ce spectacle au Lucernaire. Le texte de Lola Molina sur la forme et le fond est vraiment intéressant. Les acteurs sont d’un très bon niveau, ils nous permettent de tout voir. J'ai été ému, c'est une déclaration d'amour au théâtre. Arnaud Laporte

Vos commentaires :

Avant et pendant l'émission, réagissez et donnez votre avis sur le compte Twitter et la page Facebook de la Dispute.

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......