LE DIRECT
"Ruy Blas", de Yves Beaunesne / "La Visite", de Anne Berest / "Le Silence et la peur", de David Geselson

Théâtre : "Ruy Blas", "Le Silence et la peur", "La Visite", 3 spectacles à voir (ou pas)

55 min
À retrouver dans l'émission

L'avis de nos critiques sur les 3 spectacles de la semaine : "Ruy Blas", mis en scène par Yves Beaunesne d'après Victor Hugo, "La Visite", de Anne Berest, "Le Silence et la peur", de David Geselson et le coup de ♥ de Marie Sorbier pour le Festival Cabaret de curiosité à Valenciennes

"Ruy Blas", de Yves Beaunesne / "La Visite", de Anne Berest / "Le Silence et la peur", de David Geselson
"Ruy Blas", de Yves Beaunesne / "La Visite", de Anne Berest / "Le Silence et la peur", de David Geselson Crédits : Simon Gosselin / Vincent Bérenger / Guy Delahaye

"Ruy Blas", mis en scène par Yves Beaunesne 

Yves Beaunesne embrasse tous les aspects de la pièce, c'est un spectacle généreux et intelligent. Lily Bloom 

Le texte de Victor Hugo mis en scène par Yves Beaunesne
Le texte de Victor Hugo mis en scène par Yves Beaunesne Crédits : Guy Delahaye

Présentation : Depuis son aventure du Cid en 2016, ayant pris goût aux alexandrins, le metteur en scène Yves Beaunesne attendait avec impatience de se confronter à nouveau à un de ces textes éternels qui permettent de mettre à distance et en perspective notre époque. L’occasion lui en est enfin donnée cet été dans le cadre d’une invitation au Château de Grignan, qui se prolongera à Saint-Denis. Il choisit une pièce à la fois très connue et peu montée : Ruy Blas. Il y a, avec ce Hugo qui se montre si sensible aux désordres du monde, un conte de fées – un valet aime la reine et devient son premier ministre –, un mélodrame – deux cœurs purs saisis d’amour fou succombent à un serpent machiavélique –, une tragédie sociale – malgré sa valeur, un prolétaire meurt victime de la tyrannie des grands –, un drame romantique – puisque l’homme du peuple a le génie pour couronne, sa place n’est plus dans les marges ou les bas-fonds, mais au sommet de la société –, et une comédie avec ses scènes cultes que n’ont pas reniées Louis de Funès et Yves Montand.

Avec : Thierry Bosc, François Deblock, Zacharie Feron, Noémie Gantier, Fabienne Lucchetti, Maximin Marchand, Guy Pion, Jean-Christophe Quenon, Marine Sylf

L'avis des critiques : ♥♥♥♡

►« L'esthétique m'a beaucoup portée, le spectacle dure deux heures et demi mais on suit l'intrigue facilement ; les alexandrins sont dits de manière moderne, on les entend puis on les oublie. Aussi, il y a une générosité totale de la part des musiciens et des acteurs qui est très communicative : on est porté par un mouvement d'ensemble joyeux et agréable. » Marie Sorbier

►« C'est un grand spectacle populaire qui ravira ceux qui aiment les spectacles de capes et d'épées. Yves Beaunesne embrasse tous les aspects de la pièce, c'est un spectacle généreux et intelligent. Il nous offre ce spectacle hugolien dans toutes ses dimensions, du grotesque au sublime ; sublime apporté notamment par la musicalité de la pièce. » Lily Bloom

►« Le choix du décor dépouillé dans le Théâtre de Saint-Denis fonctionne très bien. La joliesse et l'élégance du spectacle tient notamment par les costumes. Par exemple, l'apparition de la reine dans sa robe d'or, c'est très beau. Toutefois, on remarque que le texte est daté, c'est vrai que c'est amusant d'entendre ces alexandrins qui partent dans tous les sens, mais parfois il y a quand même des vers de mirliton. » Philippe Chevilley  

►« Noémie Gantier [interprète de la Reine d'Espagne] est formidable car elle a une drôlerie que je n'avais pas perçue dans ses autres rôles, et en même temps, elle porte aussi très bien le drame. C'est très beau le contraste et la complémentarité qu'il y a avec Thierry Bosc [interprète de Don Salluste]; Yves Beaunesne leur fait vraiment jouer tous les états et émotions théâtraux possibles. » Arnaud Laporte

Plus d'informations

  • "Ruy Blas", mis en scène par Yves Beaunesne d'après le texte de Victor Hugo // jusqu'au 15 mars au Théâtre Gérard Philippe
  • Captation intégrale du spectacle de Yves Beaunesne au Château de Grignan le 25 juillet 2019 sur France TV

"La Visite", de Anne Berest 

Lolita Chammah est une excellente comédienne, elle a une intensité incroyable. Philippe Chevilley

Lolita Chammah dans "La Visite", texte et mise en scène de Anne Berest
Lolita Chammah dans "La Visite", texte et mise en scène de Anne Berest Crédits : Vincent Bérenger

Présentation : Une table basse, des fleurs éparses, et des peluches abandonnées dans leurs paquets... Le thé est servi et le nouveau-né attend son lait. La jeune femme reçoit ses visiteurs, elle les prend à témoin de sa révolution. Parole directe et sans fard au public : être mère n’a rien du miracle annoncé. C’est une catastrophe organique suivie d’épisodes délirants dans la chambre : branle-bas de visites, festival de cris et de pleurs, réflexes imbéciles et réflexions des familles... Elle traverse des états contraires. Dans son hilarant delirium, elle interroge ce qu’on appelle « l’instinct maternel ». Elle convoque ses connaissances scientifiques, passe en revue le monde animal, de la tortue abandonnique à la lézarde qui dévore sa progéniture... Est-il si merveilleux d’enfanter ? Romancière, scénariste, Anne Berest est l’autrice de nombreux romans dont Gabriële, coécrit avec sa sœur. Présente dès l’origine de l’aventure du Rond-Point sous la houlette de Jean-Michel Ribes, elle fonde en 2002 Les Carnets du Rond-Point et participe aux débats du Comité de lecture depuis sa création. En 2008, elle dirige Édouard Baer dans "Un pedigree" d’après le texte de Patrick Modiano. À la demande de Lolita Chammah, qu’elle connaît depuis plus de vingt ans, elle écrit "La Visite", monologue et invective, brûlot rieur et sans pudeur contre toutes les idées reçues relatives à l’instinct maternel et aux joies d’être maman.

Avec : Lolita Chammah

L'avis des critiques : ♥♥♡♡

►« Lolita Chammah incarne très bien la fébrilité que l'on peut ressentir peu de temps après un accouchement. Toutefois, outre cette fébrilité qui fonctionne, j'ai eu l'impression parfois qu'elle flottait sur scène, elle faisait des allers-retours qui ne rimaient à rien, elle avait l'air perdue. Il faut suivre attentivement son fil de paroles ininterrompu, et parfois ses déplacements inutiles m'ont fait perdre le fil. » Marie Sorbier

►« C'est un texte qui offre la possibilité de défendre un autre récit que le récit de la mère parfaite. On voit une mère s'inventer devant nos yeux le temps du spectacle : on voit une mère éclore avec une écriture intéressante, caustique, qui se maintient dans une tonalité tragi-comique. » Lily Bloom

►« Imaginer que les spectateurs sont les cousins du Canada qui viennent voir un bébé, pour moi ça ne fonctionne pas. Je suis donc resté extérieur à toutes ces mimiques artificielles du texte. Toutefois, Lolita Chammah est une excellente comédienne, elle a une intensité assez incroyable. » Philippe Chevilley

►« J'ai été très sensible à la présence de Lolita Chammah. Elle a une manière d'être en scène extrêmement forte et intense. Elle habite vraiment l'espace de jeu, et ça finit par déborder en bouffées délirantes, absurdes, lucides. » Arnaud Laporte  

Plus d'informations : "La Visite", texte et mise en scène de Anne Berest avec Lolita Chammah // jusqu'au 22 mars au Théâtre du Rond
Point

"Le Silence et la peur", de David Geselson 

La nouvelle création de David Geselson, au Théâtre d'Ivry
La nouvelle création de David Geselson, au Théâtre d'Ivry Crédits : Simon Gosselin

Présentation : Après Doreen, son dernier spectacle, David Geselson crée "Le silence et la peur" autour de la figure de Nina Simone, chanteuse engagée mondialement connue, à la voix grave et puissante. Arrière-arrière-petite-fille d’une Amérindienne mariée à un esclave africain, la chanteuse noire-américaine porte en elle quatre siècles d’histoire coloniale. David Geselson nous plonge dans cette Amérique ségrégationniste, avec au plateau, des actrices et acteurs français·es, et d’autres rencontré·e·s à New York. Promesse d’un fil tiré entre nos héritages communs… Ce spectacle aborde le rapport à l’Étranger, les conséquences du colonialisme et les luttes pour l’émancipation.

Avec : Dee Beasnael, Craig Blake, Laure Mathis, Élios Noël, Kim Sullivan

L'avis des critiques : ♥♥♥♡

►« Il y a pour moi un problème de récit et de construction de l'écriture. Ça fait beaucoup de mots qui ne s'amalgament pas bien sur le plateau et le spectacle ne raconte finalement pas grand chose. J'ai eu l'impression d'assister à un prologue qui n'en finissait plus, je ne savais pas quand le spectacle allait vraiment commencer. » Lily Bloom  

►« David Geselson est un magnifique metteur en scène qui sait comme personne raconter des histoires avec élégance et simplicité. On est dans un entrelacement d'une subtilité incroyable entre l'histoire avec un grand H et l'histoire de Nina Simone. » Marie Sorbier

►« La pari du métissage entre des comédiens noirs afro-américains, un comédien anglais et deux comédiens français est réussi. C'est donc un spectacle ambitieux qui a plusieurs strates, et qui fonctionne bien parce que à travers la vie de Nina Simone et de son combat pour les droits civiques, on interroge vraiment l'histoire des deux côtés de l'Atlantique. On aborde donc l'histoire par l'intime de Nina Simone et inversement. » Philippe Chevilley

Plus d'informations : "Le Silence et la peur", texte et mise en scène de David Geselson // jusqu'au 8 mars au Théâtre des Quartiers d'Ivry 

♥ Le coup de cœur ♥ de Marie Sorbier pour le Festival Cabaret de Curiosité, du 3 au 6 mars à Valenciennes

 Marion Zaboïtzeff dans "Moment d'angoisse chez les riches", du 3 au 6 mars au Festival Cabaret de Curiosité
Marion Zaboïtzeff dans "Moment d'angoisse chez les riches", du 3 au 6 mars au Festival Cabaret de Curiosité Crédits : Guillaume Theys

Présentation : Festival dédié à la création contemporaine, le cabaret de curiosités invente une rencontre singulière entre artistes, professionnels, publics, et intellectuels autour d’une thématique sociétale abordée sous des angles originaux et inédits.

Plus d'informations : "Festival Cabaret de Curiosité" // de 3 au 6 mars à Valenciennes

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......