LE DIRECT
"Stellaire, Une histoire d’amour sur l’expansion de l’univers", "Le présent qui déborde", "Reconstitution : Le Procès de Bobigny"

Théâtre : "Stellaire, Une histoire d’amour sur l’expansion de l’univers", "Le présent qui déborde", "Reconstitution : Le Procès de Bobigny"

55 min
À retrouver dans l'émission

Au sommaire de cette Dispute Théâtre : "Stellaire, Une histoire d’amour sur l’expansion de l’univers", de Romain Bermond et Jean-Baptiste Maillet, "Le présent qui déborde", de Christiane Jatahy, "Reconstitution : Le Procès de Bobigny", d’Emilie Rousset et Maya Boquet

"Stellaire, Une histoire d’amour sur l’expansion de l’univers", "Le présent qui déborde", "Reconstitution : Le Procès de Bobigny"
"Stellaire, Une histoire d’amour sur l’expansion de l’univers", "Le présent qui déborde", "Reconstitution : Le Procès de Bobigny"

"Stellaire, Une histoire d’amour sur l’expansion de l’univers", une douce fantaisie intergalactique

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Présentation : Après les étranges attractions de Dark Circus, Romain Bermond et Jean-Baptiste Maillet continuent de déployer les procédés plastiques, musicaux et visuels, pour recréer en direct leurs histoires singulières. Une prouesse poétique et technique qui donne à chacun de leurs spectacles une saveur rare, offrant aux spectateurs de tous âges un émerveillement renouvelé à chaque séquence, chaque étape du voyage qu’ils proposent. Après de longues périodes de laboratoire et de répétitions à l’Espace Cardin, ils nous entraînent cette fois au plus près des étoiles, et nous les y suivons, les yeux grands ouverts.

Plus d'informations : "Stellaire, Une histoire d’amour sur l’expansion de l’univers", de Romain Bermond et Jean-Baptiste Maillet // jusqu’au 9 novembre au Théâtre de la Ville

L'avis des critiques : 

« Une douce fantaisie intergalactique. Un très joli spectacle avec un côté bricolo, féérique et magique. » Marie-José Sirach

« Un dispositif de toute beauté, minimal, avec un musicien et un dessinateur qui tiennent la pièce. La main de l’homme est présente, le côté éphémère des dessins du spectacle est magnifique.» Anna Sigalevitch

« On ne comprend pas le spectacle sur le plan de la technique et du dessin, mais c’est magique. Le texte et la dramaturgie sont faibles parce que trop complexe. » Jean-Christophe Brianchon

"Le présent qui déborde", quand le documentaire et le théâtre se mêlent.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Présentation : Dans un premier temps, l’artiste s’est rendue avec sa caméra un peu partout dans le monde, au Liban, en Grèce, en Palestine, en Afrique du Sud ou en Amazonie, afin d’y recueillir des témoignages de personnes jetées sur les routes par la guerre ou la violence. Ce versant documentaire de l’enquête se complète d’un versant fictionnel. Jatahy a invité des comédiens issus des mêmes communautés que ses interlocuteurs à jeter des ponts entre leurs récits et le poème homérique. Ces matériaux seront confrontés en scène avec la performance vivante des interprètes. Et de même que l’exil et la migration traversent et remettent en cause les frontières, on sentira s’abattre les cloisons séparant la fiction du réel, les acteurs des spectateurs, la parole du poète et le chœur des voix anonymes, l’Odyssée mythique au seuil de l’histoire européenne et toutes les odyssées invisibles disséminées à travers notre époque.

Avec : Faisal Abu Alhayjaa, Manuela Afonso, Abed Aidy,Omar Al Jbaai,Abbas Abdulelah Al’Shukra, Maroine Amimi, Vitor Araújo, Bepkapoy, Emilie Franco,Joseph Gaylard, Noji Gaylard, Renata Hardy...

Plus d'informations : "Le présent qui déborde", de Christiane Jatahy // jusqu’au 17 novembre au Centquatre

L'avis des critiques : 

« Le spectateur est au centre de la pièce, c’est un spectacle simple, généreux fait avec intelligence et finesse qui traite d’un sujet majeur. » Marie-José Sirach

« J’ai été surprise d’avoir aimé ce spectacle. Un travail sur les frontières géographiques et les frontières entre le théâtre (passé) et le cinéma (présent). On sent le désir de faire communauté entre les gens sur scène et ceux dans la salle. Un spectacle très intéressant, dans l’air du temps et révélateur d’une époque qui veut fédérer et rassembler. » Anna Sigalevitch

« Le sujet de l’exil, de l’immigration est montré par des récits personnels à l’écran et dans la salle mais c’est maladroit et bien-pensant. Elle parle des migrants comme des héros, elle idéalise les migrants pour en faire des Ulysses. » Jean-Christophe Brianchon

"Reconstitution : Le Procès de Bobigny", Émilie Rousset et Maya Boquet mettent en scène témoignages et archives issus d’un événement crucial dans l’avancée des droits des femmes.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Présentation : Dans un dispositif original, Émilie Rousset et Maya Boquet mettent en scène témoignages et archives issus d’un événement crucial dans l’avancée des droits des femmes. En cheminant parmi quinze interprètes, chaque spectateur construit son propre parcours de réflexion sur le sujet et ses ramifications actuelles, mais aussi sur le processus même de la représentation.

Avec Reconstitution : Le procès de Bobigny, Émilie Rousset et Maya Boquet s’emparent d’un événement historique : le procès, tenu le 8 novembre 1972, de Marie-Claire Chevalier et de sa mère pour l’avortement de la jeune fille suite à un viol. Moment crucial dans l’avancée des droits des femmes, ce procès mené par la célèbre avocate Gisèle Halimi cristallise les réflexions et combats féministes de l’époque, avec notamment les contributions de Simone de Beauvoir, de médecins Prix Nobel, de Delphine Seyrig ou de Michel Rocard. À partir de la retranscription du procès, prolongée par des témoignages contemporains, Émilie Rousset et Maya Boquet mettent en question à la fois le statut de l’archive et la résonance actuelle des thèmes abordés. Le dispositif original de Reconstitution déconstruit l’aspect théâtral du procès. Chaque spectateur est amené à choisir et à mener son propre chemin d’appropriation et de compréhension, en naviguant entre quinze interprètes comme autant de témoignages en adresse directe. Dans leurs interstices, une place est ménagée à la réflexion et à l’échange. En offrant aux spectateurs la possibilité d’une mise en perspective, la pièce interroge la notion même de reconstitution et du décalage entre un événement, les documents produits et leur représentation.

Avec : Véronique Alain, Antonia Buresi, Rodolphe Congé, Suzanne Dubois, Emmanuelle Lafon, Thomas Gonzalez, Anne Lenglet, Aurélia Petit...

Plus d'informations : "Reconstitution : Le Procès de Bobigny", d’Emilie Rousset et Maya Boquet // le 16 novembre au !POC ! à Alfortville, le 30 novembre au Théâtre de Rungis, le 1er février 2020 au Théâtre de Chelles (Avec le Festival d'Automne à Paris)

L'avis des critiques : 

« Un appel à l’intelligence du spectateur remarquable. Émilie Rousset et Maya Boquet  ont su déployer l’histoire pour faire entendre de manière extrêmement pertinente une parole politique indispensable. » Marie-José Sirac

« Un spectacle qui m’a beaucoup intéressée et dans lequel je me suis très bien sentie. Comment remet-on une archive en jeu et comment arrive-t-on à la faire interroger le présent. Tout cela raconte une histoire fascinante interprétée par de très bons acteurs. » Anna Sigalevitch

« Une grande leçon d’histoire et de théâtre, c’est extrêmement plaisant, on voit des petites histoires en cellules de 12 minutes.  On passe de témoignage en témoignage qui nous montrent un versant différent de l’histoire du Procès de Bobigny. L’expérience du spectateur est formidable, on est à deux pas du comédien qui joue assis devant nous. » Jean-Christophe Brianchon

Coup de cœur de Jean-Christophe Brianchon pour le livre "Les inamovibles", de Sédjro Giovanni Houansou (éditions Théâtre Ouvert)

"Les inamovibles", de Sédjro Giovanni Houansou (éditions Théâtre Ouvert)
"Les inamovibles", de Sédjro Giovanni Houansou (éditions Théâtre Ouvert)

Présentation : Malik se jette sous un train, pour ne pas mourir de honte en rentrant au pays, les mains vides... Lamine, contre la volonté de sa mère est parti à l'aventure, par la route clandestine. Jeté dans la Méditerranée par ses covoyageurs, il décide de revenir à la maison. Mais si le départ a été possible, le retour semble réserver d'autres surprises. En dix mouvements, la pièce traverse plusieurs espaces colorés et fait parler des Colères, des Jeunesses et des Consciences...
Tout en pénétrant dans l'intime des personnages. Ceux qui sont partis et ceux qui restent.

Sédjro Giovanni Houansou fera une lecture de son dernier texte  le 14 novembre au Théâtre des Quartiers d'Ivry

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......