LE DIRECT

14 centenaire de la Grande Guerre 4/4

53 min
À retrouver dans l'émission

Les mémoires partagées des Tirailleurs sénégalais Un documentaire de Séverine Liatard, réalisé par Véronique Samouiloff

Stèle de Dupont et Demba, place du tirailleur à Dakar
Stèle de Dupont et Demba, place du tirailleur à Dakar Crédits : Séverine Liatard - Radio France

En 2004, le Président Abdoulaye Wade, lui-même fils de tirailleur, instaurait une journée du Tirailleur sénégalais pour que soit reconnu à sa juste valeur le rôle de troupes coloniales venues de toute l’Afrique dans la libération de la France, aussi bien dans les tranchées qu’au cours des débarquements de la seconde guerre mondiale. Les efforts entrepris pour promouvoir cette Journée commémorative s’inscrivait pleinement dans une dynamique de réhabilitation d’une mémoire peu conviée au panthéon des Républiques, qu’elles soient françaises ou sénégalaises. Lors de cette première journée du 23 août, que le président souhaitait panafricaine, d’autres chefs Etats furent donc conviés ainsi qu’un représentant de la France. Certaines mesures devaient également faire l’objet de propositions législatives comme la création d’une Fondation du Tirailleur sénégalais, l’attribution d’une indemnité en faveur des tirailleurs encore vivants et victimes de la cristallisation de leur pension au lendemain des indépendances. Ce fût aussi l’occasion d’inaugurer la réinstallation, place de la gare Dakar-Niger, de la stèle de Dupont et Demba célébrant la fraternité d’arme mais aussi la grandeur de la France et de son Empire. Cette statuaire érigée en 1923 avait été remisée dans un cimetière dans les années 1980 sous le régime d’Abdou Diouf parce que considérée comme un symbole de la colonisation.

L’histoire des tirailleurs est une histoire longue et complexe qui débute en 1857 et appartient de fait à toute l’ancienne AOF. Environ 200 000 soldats vont se battre dans les rangs français lors de la première guerre mondiale et 15% d’entre eux trouveront la mort durant le conflit. Or, cette figure du tirailleur est ambivalente parce qu’il est à la fois un héros minoré qui a participé à l’émergence du monde libre mais aussi une force supplétive dont s’est servi le système colonial dans la « pacification » de l’Empire et plus tard dans les conflits de décolonisation.

Le musée des Forces armées sénégalaises créée en 1997 propose dans son parcours muséographique une histoire des tirailleurs sénégalais des origines jusqu’au décès en 1998 du dernier tirailleur Abdoulaye Ndiaye. Des recherches historiques, des publications, des colloques et des tables-rondes radiodiffusées permettent à cette histoire de sortir du milieu universitaire et complètent d’une certaine manière des actes mémoriels politisés. Cette histoire semble également être aujourd’hui davantage enseignée sans le secondaire. D’ailleurs, à l’occasion de ce Centenaire, un muséobus circule dans les écoles depuis deux ans.

Cette année, différentes manifestations sont prévues. Parmi elles, la tenue d’un grand colloque, la réédition d’un ouvrage – Tirailleurs sénégalais : témoignages épistolaires 1914-1919 - un cycle de films et documentaires se tiendra dans les différentes Instituts français et plusieurs expositions sont en cours de préparation.

Avec Mamadou Koné (conseiller scientifique du Musée des forces armées sénégalaises) le Capitaine de Vaisseau Souleymane Diamé Gueye (Directeur du Musée et du patrimoine historique) Cyr Descamp (archéologue) Pierre Rosière (spécialiste d’histoire militaire) Iba Der Thiam (historien, agrégé d’université) Hamady Bocoum (directeur du Patrimoine culturel au Sénégal)

Bibliographie :

Guy THILMANS et Pierre ROSIèRE, Les Sénégalais dans la Grande guerre. Lettres de tirailleurs et recrutements (1912-1919), 2011, éditions du Musée historique du Sénégal (MHS).

A ECOUTER : Visite de l'exposition à la BNF " Été 1914, les derniers jours de l' ancien monde", avec Frédéric Manfrin et Laurent Veyssiere. 4ème étape : "Préparer physiquement et mentalement la population française à la guerre"

Écouter
7 min
Écouter

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......