LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

1978-1979 : un destin pour Khomeiny

55 min
À retrouver dans l'émission

1978-1979 : un destin pour Khomeiny
1978-1979 : un destin pour Khomeiny
1978-1979 : un destin pour Khomeiny © Georgios Kollidas Pour revenir aussi sur la révolution islamique en Iran, il y a tout juste 30 ans, **la Fabrique** vous invite à réentendre l'un de ses documentaires. **1978-1979 : un destin pour Khomeiny** , un documentaire d'Emmanuel Laurentin et Christine Robert (1ère diffusion le 1er décembre 1997) En octobre 1978, un religieux iranien tout habillé de noir passe la douane à Orly. L'ayatollah Khomeiny, chassé d'Irak où il avait trouvé refuge depuis plus de quinze ans, entre en France. Il va y rester quatre mois pendant lesquels, à Téhéran, les manifestations de protestations contre le pouvoir du Shah vont réunir des millions d'Iraniens. De Neauphle-Le Château, où il s'est installé avec quelques fidèles, celui qui se considère comme le plus farouche opposant à la dynastie des Pahlevi, va lancer ses mots d'ordre et regrouper autour de lui toutes les composantes de la contestation ; laïques, marxistes et religieuses. Tout au long de l'hiver, l'ayatollah, dont la figure présente absente hantes les nuits de Téhéran, va prendre la tête de la contestation et ce, jusqu'au départ du Shah, le 16 janvier 1979 ; Khomeiny rentrera d'exil quinze jours plus tard. Pourquoi la France a-t-elle accueilli l'opposant Khomeiny ? Comment a-t-il réuni autour de lui des athées ? Voulait-il instaurer dès le départ un pouvoir religieux ? Pourquoi les démocrates laïcs ont-ils perdu la partie ? Avec le témoignage d'**A. Bani-Sadr** , premier président de la République irannienne ; **Ahmed Salamatian** , premier vice-premier ministre de la République iranienne ; **Jean-François Poncet** , ancien ministre ; **Michel Poniatovski** , ancien ministre ; **Ehsan Naraghi** , conseiller à l'Unesco ; **Paul Balta** , journaliste ; et **Bernard Hourcade** , journaliste.
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......