LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Sophia Loren, La Chute de l'empire romain d'Anthony Mann, 1963
Épisode 4 :

La fourrure : en avoir ou pas

52 min
À retrouver dans l'émission

La fourrure n’a plus la cote en Occident. La faute aux débats liés à la maltraitance animale ? A l'essor du mouvement vegan ? De nombreux créateurs renoncent désormais à l’utiliser dans leurs collections. Pourtant, le manteau en fourrure a longtemps été la pièce maîtresse d'une garde-robe...

Sophia Loren, La Chute de l'empire romain d'Anthony Mann, 1963
Sophia Loren, La Chute de l'empire romain d'Anthony Mann, 1963 Crédits : Mondadori Portfolio - Getty

Après avoir occupé une place de choix dans les patrimoines bourgeois aux côtés des armoires normandes et de l’argenterie, la fourrure n’a plus la cote. Réputée pour avoir constitué les premiers vêtements, la peau de bête de tous poils a connu de nombreux aléas selon les époques les goûts et les climats. Les métiers de pelletier et de fourreur figurent parmi les artisanats les plus anciens au monde. Yves Salomon, qui cumule les deux compétences, a accueilli Anaïs Kien et Marie-Laure Ciboulet dans ses locaux dans le 10e arrondissement de Paris. Au début des années 1970, il a voulu pour son premier manteau de fourrure une création exubérante, confectionnée en peau de coyote, une relique qu’il conserve précieusement dans ses archives...

Avec Olivier Jandot, historien, Yves Salomon, pelletier, fourreur, fondateur de la maison Yves Salomon, Babis Papathymiotoulos, fourreur et Jean-Marc Borredon, maître-fourreur.

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......