LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Communiquer toujours plus vite 2/4

53 min
À retrouver dans l'émission

Messagerie en sous-sol – La mémoire du pneu

Un documentaire de Olivier Chaumelle et Anne Fleury

carte du réseau des tubes pneumatiques de Paris (1888)
carte du réseau des tubes pneumatiques de Paris (1888)
carte du réseau des tubes pneumatiques de Paris (1888) ©DR
pneu2
pneu2
La télégraphie pneumatique, dite au début “poste atmosphérique” existait déjà à Londres les Britanniques ont toujours eu une longueur d’avance. À Paris, le système a été étudié au début des années 1860, et mis en service en 1866. Ce mode de correspondance urbaine, remarquablement efficace, permettait de remettre un “petit bleu” à son destinataire une heure après son expédition, via les 450 kilomètres de tubes installés dans les égouts où les curseurs filaient à 40 km/h, et a fonctionné jusqu’en 1984. Il était devenu résiduel et obsolète, ayant souffert d’un entretien négligent, n’acheminant plus que quelques centaines de milliers de plis la dernière année, contre trente millions en 1945. Des réseaux pneumatiques internes, dans des versions ultramodernes, sont encore utilisés couramment dans les banques, certaines bibliothèques et de nombreux hôpitaux : la technologie est sûre et difficilement détournable. Elle reste aussi très ludique. Avec : **Pascal Roman** , conseiller historique à l’Adresse – Musée de la Poste **Sébastien Richez** , chercheur au Comité pour l’Histoire de la Poste **François Aron** , ancien conseiller technique auprès du Ministère des PTT **Nadine Holtzscherer** , directrice de projet au Groupe Hospitalier Pitié-Salpétrière **Léon Zitrone** (Archive 1953) Et la voix de** Laurent Lederer**
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......