LE DIRECT
Thèbes, Temple de Louxor, Nouvel Empire, 19e dynastie
Épisode 1 :

Découper 3 000 ans d'histoire en trois empires aide-t-il à comprendre l'Egypte ?

52 min
À retrouver dans l'émission

L'histoire de l'Egypte antique a longtemps été racontée comme une routine cyclique, faisant alterner « empires » forcément fastueux et sombres « périodes intermédiaires » marquées du sceau de la décadence. Depuis trente ans, les découvertes archéologiques permettent de proposer un récit neuf...

Thèbes, Temple de Louxor, Nouvel Empire, 19e dynastie
Thèbes, Temple de Louxor, Nouvel Empire, 19e dynastie Crédits : DEA / S. AMANTINI - Getty

Emmanuel Laurentin s'entretient avec Damien Agut, égyptologue, chargé de recherches au CNRS, spécialiste de l'écriture démotique et de l'histoire du Ier millénaire avant J.-C. 

Le découpage de l’histoire égyptienne sur lequel nous vivons depuis un siècle et demi est-il encore pertinent aujourd’hui ?

Damien Agut : Un découpage est absolument nécessaire. Parce que les égyptologues travaillent sur une période de 3 500 ans, soit une masse de temps bien supérieure à celle que manipulent les médiévistes et même les historiens de l’Antiquité classique. Pourtant, ce découpage Ancien / Moyen / Nouvel Empire dont nous avons hérité est gênant par son caractère univoque. Ces catégories Ancien/Moyen/Nouvel s’appliquent à tout : au champ politique bien sûr, mais aussi religieux, littéraire... et même à la céramique ! Impossible de s’en affranchir quel que soit le domaine de recherche. 

Comment cette périodisation s’est-elle constituée ?

Damien Agut : C’est Manéthon de Sebennytos qui, sous le règne de Ptolémée II, a le premier compilé des listes dynastiques, avec des noms de rois et des durées de règne. Cette première strate de la périodisation remonte donc à l’époque hellénistique. Au XIXe siècle ensuite, l'égyptologue allemand Karl Richard Lepsius s'est retrouvé confronté à la nécessité de mettre de l’ordre dans la quantité de documents hiéroglyphiques ramenés de son expédition en Egypte en 1845. Pour répondre à ce défi considérable, il publie en 1849 une « chronologie des Egyptiens » dans laquelle il a propose ce découpage Ancien/Moyen/Nouvel empire.

Comment expliquer que la représentation d’une Egypte antique immuable, avec des institutions et des frontières fixes, sans contestation politique, ait connu un tel succès ?

Damien Agut : Cette manière de concevoir l’Egypte ancienne comme un monolithe politique correspond à une aspiration du monde occidental : nous aimerions qu’il ait existé un système politique de ce type-là qui, pendant 3 millénaires et demi, ait déroulé - même avec des hauts et des bas - les germes d’une même sagesse. Or l’analyse montre à l’inverse que l’histoire de l’Egypte est traversée par les mouvements de son époque : loin d'être une île isolée, elle vit au même rythme que les autres pays de la Méditerranée, d’Afrique ou d’Asie. Notre volonté d’assouplir ce découpage Ancien/Moyen/Nouvel coïncide avec la nécessité de prendre en compte la profondeur sociale : parce que les sources à partir desquelles on a établi ce découpage sont essentiellement royales. Et c’est l’archéologie qui nous permet de bouleverser ce schéma. Les fouilles menées par les archéologues Guy Brunton et Gertrude Caton-Thompson à el-Badari (1922-1925) ont par exemple révélé un matériel funéraire riche et abondant dans les 650 tombes d’une classe moyenne locale datant de la fin du 3e millénaire – cette période dite intermédiaire traditionnellement décrite comme un moment d’effondrement politique, économique et de chaos social ! Ainsi, on voit qu’à une période donnée, les choses peuvent aller très mal pour l’élite monarchique alors qu’ailleurs dans l’échelle sociale - ou ailleurs en Egypte - la réalité peut être tout autre.

Musiques diffusées

  • Antonio Sartorio, Jules César en Egypte (air de Cléopâtre), int. Patricia Petitbon
  • Félicien David, Désert, par le chœur Accentus, dir. L. Equilbey
  • Guy Sacre, sur un poème de Jean Cocteau, int. Jean-François Gradeil
Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......