LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Déposer le souverain 2/4

52 min
À retrouver dans l'émission

Rediffusion du 09.03.2010 **Le fantôme de César ou l'obsession du tyrannicide , ** un documentaire d'Anaïs Kien et de Charlotte Roux.

Tuer le tyran, tuer le père... le recours au tyrannicide et sa mise en scène évoquent toujours l'effroi, le sang, et le couple mythique formé par Jules César et Brutus, le fils spirituel meurtrier. Après Suétone, ils furent nombreux les Machiavel, Voltaire, Dumas, Shakespeare et Saint Just à exploiter la puissance de cette mise à mort en toge pour interroger les théories du pouvoir, de ses abus, des moyens pour y remédier et des turbulences qui suivent la violence du crime politique. Les conjurés voulaient sauver la République, en assassinant César ils en ont précipité la chute. Dans un espace qui inspire à la fois le forum romain et le congrès républicain, Arthur Nauzyciel met en scène le Jules César de William Shakespeare à l'American Repertory Theater de Boston en février 2008. Il situe l'intrigue dans les années 1960, au coeur de l'Amérique de Kennedy. Le costume trois pièces remplace la toge, sur le plateau moquetté de rouge les acteurs évoluent dans un univers pop et éclectique. Avec les témoignages de Monique Cottret , historienne, Professeur d'histoire moderne à l'université de Paris X-Nanterre, spécialiste des tyrannicides de l'Ancien Régime ; François Laroque , professeur de littérature anglaise et spécialiste du théâtre de la Renaissance et de Shakespeare ; Elizabeth Deniaux , professeur d'histoire ancienne à l'Université de Paris X, spécialiste de la fin de la république romaine ; Arthur Nauzyciel , directeur du Centre dramatique national d'Orléans.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......