LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
x

Emission spéciale en direct des 21e Rendez-vous de l'Histoire de Blois

52 min
À retrouver dans l'émission

Emission spéciale en direct des 21e Rendez-vous de l'Histoire de Blois co-animée par Emmanuel Laurentin, Anaïs Kien, Séverine Liatard et Victor Macé de Lépinay.

x
x

Une émission spéciale en direct et en public des 21e Rendez-vous de l'Histoire de Blois co-animée par Emmanuel Laurentin, Anaïs Kien, Séverine Liatard et Victor Macé de Lépinay. Au programme, un hommage à Michel Vovelle, disparu le 6 octobre dernier, en compagnie des historiens Pierre Serna et Anne Jollet.

Michel Vovelle avait trente ans d’avance, c’est un historien visionnaire. Dans Images et récits de la Révolution française (Messidor, 1986), il montre à quel point les images sont avant le discours dans cette société de la fin du XVIIIe siècle. Ce n’est pas parce qu’on était analphabète qu’on n’avait pas de culture, qu’on n’avait pas d’idée politique, ni de représentation du monde. Il expose une Révolution en images - parce qu’elle doit parler au peuple - mais on assiste aussi à une révolution des images, avec des supports qui sont complètement transformés.                              
Pierre Serna

Il est resté un historien marxiste mais il a ouvert le marxisme à des réalités humaines, au fait que les êtres humains sont aussi des êtres dotés de mémoire, d’imagination et de culture. Son effort titanesque a été d’essayer d’articuler cet apport immense de l’histoire économique et sociale à une histoire des émotions et de la sensibilité, à ce que lui-même avait découvert dans son travail sur la mort, et enfin à la question du changement, à ce qui fait que les sociétés changent. Sans rester enfermé dans la question marxiste du pourquoi, mais en montrant qu’il n’y avait pas de dichotomie entre la question du pourquoi et celle du comment.                              
Anne Jollet

Dans une deuxième partie, l'équipe de La Fabrique reviendra avec Adrien Genoudet sur la naissance d'Entre-Temps, revue d’histoire collective et gratuite, attachée à la chaire de Patrick Boucheron, au  Collège de France. Pensée comme un service public de l’histoire sous la forme d’une plateforme numérique destinée au partage et à la création de contenus, Entre-Temps se veut un espace ouvert, dédié à une histoire plurielle, joyeuse, interdisciplinaire et intermédiale.

Il y a une dimension joyeuse dans le projet de Entre temps qui consistera à montrer comment se façonne un objet de recherche, une écriture d’historien. A donner à voir la méthodologie du chercheur tout en la questionnant, en n’omettant pas de dire son inquiétude. Internet est le bon endroit pour le faire, parce qu’il permet de laisser la place à l’expérimentation, d’offrir cet espace de liberté sans les contraintes de temps d’une revue papier.                              
Adrien Genoudet

Notre objectif c’est de jouer véritablement le jeu de l’interdisciplinarité. On veut avec cette revue  expérimenter collectivement l’interdisciplinarité, avec des artistes comme avec des professionnels de l’histoire, et prendre en compte les nouvelles façons dont l’histoire est retravaillée par le cinéma, par l’art contemporain, la bande-dessinée.                             
Adrien Genoudet

#Manon Bril

Enfin, Victor Macé de Lépinay consacre sa chronique aux archives numérisées du procès de Rivonia à l’occasion de la sortie du documentaire de Nicolas Champeaux et Gilles Porte Le procès contre Mandela et les autres.

L’ensemble des archives sonores du procès de Rivonia représentent 256 heures et jusqu’à cette numérisation intégrale par l’INA, on n’en connaissait que les 3h30 qui comportaient le célèbre discours de Nelson Mandela dans lequel il se dit prêt à mourir pour la cause de la lutte anti-apartheid. Cette restauration met désormais un matériau inédit extrêmement important à la disposition des chercheurs. Toutes ces archives sont d’ores et déjà disponibles sur le site de la NARSSA ou à l’INA.                  
Victor Macé de Lépinay

#Rivonia 1963 #Ahmed Kathrada #dictabelt #Henri Chamoux #LARHRA

Lien

Chroniques
9H53
4 min
C'était à la une
Quand Léon Blum commentait la "gangrène pornographique" dans le monde de l'art...
Intervenants
  • Directeur de l’Institut d’Histoire de la Révolution française (Paris I-Sorbonne)
  • rédacteure en chef des Cahiers d’Histoire – Revue d’Histoire crtique et membre du Comité de Vigilance face aux Usages publics de l'Histoire
  • Écrivain, cinéaste et chercheur en histoire visuelle
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......