LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Enseignement pour tous 2/4

55 min
À retrouver dans l'émission

Enseignement pour tous 2/4
Enseignement pour tous 2/4
Enseignement pour tous 2/4 © Nathan Parcourant quelques-unes des étapes au cours desquelles l'enseignement s'est peu à peu ouvert au plus grand nombre, retour aujourd'hui sur l'importante réforme qui mit en place le Collège d'Enseignement Secondaire dans les années 60. **1963, la réforme Capelle-Fouchet : en marche vers la démocratisation de l'enseignement** , un documentaire de Séverine Liatard et Véronik Lamendour. Après la seconde guerre mondiale, l'heure est à la mise en oeuvre de plusieurs réformes dans le domaine de l'enseignement pour atténuer les inégalités sociales, notamment entre ceux qui entrent en 6e et les autres qui restent dans les cours complémentaires. En la matière, le plan Langevin Wallon de 1947 est précurseur. Le projet Billières de 1958, qui n'atteint pas l'étape de la discussion, prévoit la prolongation de la scolarité jusqu'à 15 ans et la création d'un cycle d'observation pour les classes de 6e et 5e. La réforme Berthoin de 1959 reprend les anciens projets de tronc commun, de cycles d'observation et prolonge la scolarité obligatoire jusqu'à 16 ans. Cette réforme donne un coup d'envoi à l'essor de la scolarisation. Le recteur Capelle nommé à la Direction générale des programmes scolaire souhaite au début des années 60 aller plus loin en créant des établissements polyvalents, les CES (Collège d'enseignement secondaire) où tous les élèves pourront suivre l'une des trois filières : la filière moderne, la filière longue et la filière technique. Pour lui, la démocratisation est inéluctable. Des oppositions se font sentir aussi bien du côté du gouvernement (Pompidou est violemment hostile au tronc commun), que du côté des professeurs qu'il s'agisse des instituteurs, des certifiés ou des agrégés. En tout état de cause, la réforme Capelle annonce celle du collège unique initié par René Haby une dizaine d'années plus tard. Avec les témoignages de **Pierre Quentin** (ancien collaborateur de Capelle), **Louis Astre** (FEN, Fédération de l'éducation nationale), **André Ouliac** (SNI, Syndicat national des instituteurs) et **Guy Georges** (SNI). Aux alentours de 9h40, le documentaire est suivi par une discussion en compagnie de **Claude Lelièvre** et **Jean-Michel Chapoulié** .
Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......