LE DIRECT
 Une femme française, accusée de collaboration avec l'occupant allemand, forcée de défiler dans les rues de Paris, pieds nus, rasée et avec une croix gammée peinte sur le visage lors de la Libération de Paris le 20 août 1944.
Épisode 4 :

Peut-on faire une histoire comparée de l'épuration en Europe ?

51 min
À retrouver dans l'émission

A la fin de la guerre, des contextes similaires de transition politique comme la soif de vengeance présente dans leurs sociétés amènent de nombreux pays européens à mettre en place des processus d’épuration. Retour sur ce "moment" 1945 qui a fait de l'épuration une expérience partagée en Europe.

 Une femme française, accusée de collaboration avec l'occupant allemand, forcée de défiler dans les rues de Paris, pieds nus, rasée et avec une croix gammée peinte sur le visage lors de la Libération de Paris le 20 août 1944.
Une femme française, accusée de collaboration avec l'occupant allemand, forcée de défiler dans les rues de Paris, pieds nus, rasée et avec une croix gammée peinte sur le visage lors de la Libération de Paris le 20 août 1944. Crédits : AFP - AFP

En 1945, la soif de vengeance est présente dans les sociétés de nombreux pays européens, et les processus d’épuration vont être une expérience largement partagée. Ce "moment" 1945 autorise les historiens à écrire une nouvelle histoire européenne de l’épuration, connectée et transnationale.

Emmanuel Laurentin et Anaïs Kien s'entretiennent avec Marc Bergère , maître de conférences à l'Université Rennes 2, spécialiste de l'épuration en France, Jonas Campion, chargé de recherches au Centre d’histoire du droit et de la justice, Université Catholique de Louvain (UCL) et Emmanuel Droit , directeur adjoint du Centre Marc Bloch à Berlin.

Intervenants
  • Professeur d'histoire contemporaine à Sciences Po Strasbourg, ancien directeur adjoint du Centre Marc Bloch

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......