LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Ethel et Julius Rosenberg dans l'U.S. Court House après avoir été jugés coupables d'espionnage au profit de l'URSS, 1951

Ethel et Julius Rosenberg, simples espions

52 min
À retrouver dans l'émission

Lorsqu’un tribunal new-yorkais condamne Julius et Ethel Rosenberg à la peine de mort pour espionnage, l’opinion publique s’enflamme. Malgré les comités de soutien et bien qu’ils aient toujours clamé leur innocence, les deux époux seront électrocutés à six minutes d’intervalle.

Ethel et Julius Rosenberg dans l'U.S. Court House après avoir été jugés coupables d'espionnage au profit de l'URSS, 1951
Ethel et Julius Rosenberg dans l'U.S. Court House après avoir été jugés coupables d'espionnage au profit de l'URSS, 1951 Crédits : Universal History Archive - Getty

Lui avec ses lunettes et sa moustache, elle avec son col d’astrakan et son chapeau posé sur une sage mise en plis, les époux Rosenberg sont immortalisés par un photographe de presse sur le banc des accusés séparés par une grille de sécurité, la photo fera le tour du monde. Julius et Ethel Rosenberg ont défrayé la chronique au début des années 1950 au point de devenir les figures emblématiques du déclenchement de la Guerre Froide entre les Etats Unis et l’Union soviétique pour avoir transmis le secret de l’arme nucléaire à Moscou. Ces espions atomiques exécutés sur la chaise électrique en 1953 ont symbolisé pour longtemps le martyr des communistes dans l’Amérique de Mac Carthy. La CIA délivre au compte goutte les pièces du dossier et les espions soviétiques en retraite donnent leur version de l’affaire Rosenberg sans pour autant désarmer les partisans d’un réexamen de leur procès afin que le délit d’opinion soit dénoncé. L’affaire Rosenberg a vu s’exprimer le monde entier sur la culpabilité des accusés et la pertinence de la peine de mort qui les a frappés.

Avec André Kaspi, historien, auteur de "Des espions ordinaires", Larousse, Paris, 2009 René Sazerat, ancien président de l'Association pour le réexamen du procès des époux Rosenberg en France Gilles Manceron, historien, membre de la LDH Henri Leclerc, avocat, à l'époque étudiant indigné Romain Hurel, historien.

Un documentaire d'Anaïs Kien, réalisé par Séverine Cassar

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......