LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Histoire de la cinéphilie 3/4

52 min
À retrouver dans l'émission

Emission d'archives : Festival du film maudit, Biarritz 1949

Pour ce troisième volet de notre série sur la cinéphilie, nous nous arrêtons sur un moment particulier, celui du festival du film maudit qui s'est tenu à Biarritz pendant l'été 1949.

Après-guerre, des centaines de ciné-clubs renaissent dans une France qui fréquente en masse les salles ( jusqu'à plus de 423 millions de spectateurs en 1947). certains sont liés au Parti Communiste, d'autres aux milieux catholiques ou protestants.

En 1948, des critiques comme André Bazin ou des cinéastes comme Robert Bresson s'associent pour créer un nouveau ciné-club, Objectif 49, dont le but affiché est de défendre un cinéma contemporain ignoré ou mal distribué.

A la sortie des projections, les cinéphiles se regroupent pour des discussions enflammées au café le Madrigal, sur les Champs-Elysées.

C'est là que naît l'idée d'un festival. Les membres d'Objectif 49 se réunissent pour le préparer à la "revue du cinéma" hébergée chez Gallimard, rue Sébastien Bottin.

Le trio affiché par l'organisation est composé de Roger Leenhardt, Robert Bresson, Jean Cocteau. On trouve également autour d'eux Jacques Doniol-Valcroze ainsi que Claude Mauriac.

Le Festival obtiendra un soutien de la municipalité de Biarritz, malgré des réticences du conseil municipal sur le genre de films proposés.

Il accueillera à la fois des cinéphiles, des germanopratins et des mondains, en limitant le nombre de critiques.

Le Festival de Biarritz couronnera aussi pour la première fois Jean Rouch, qui n'est pas encore cinéaste, et deviendra un moment mythique réinventé par les tenants de la Nouvelle Vague.

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......