LE DIRECT
Alex Dellow
Épisode 4 :

Le Club des libraires de France (1953-1966)

53 min
À retrouver dans l'émission

Un documentaire consacré au Club des libraires de France, créé dans les années 1950, dans une période de profonde transformation du commerce de la librairie : invention du livre de poche, création de clubs d'amateurs de livre, massification de la lecture, concurrence naissante de la télévision...

Alex Dellow
Alex Dellow Crédits : Getty

Passée l'embellie économique de la Libération, le commerce du livre se trouve confronté aux mêmes difficultés que le reste de l'industrie. Alors que dès 1946 l'édition français retrouve son niveau d'avant-guerre (13 000 titres sont déposés), la croissance de la production annuelle cesse d'augmenter à partir de 1949. Le marché du livre est soumis jusqu'en 1956 au contingentement du papier, et les libraires attribuent la mévente du livre au fait que la consommation se concentre avant tout sur les produits de première nécessité. En 1950, on comptabilise 6500 commerces dont l'activité dominante est la vente d'ouvrages.

C'est dans ce contexte de crise que les clubs de livres, inspirés par le modèle américain, se développent. Le Club français du livre, créé en 1946, rencontre un succès immédiat, en proposant des ouvrages reliés dont la typographie est révolutionnaire à une clientèle fidélisée, qui reçoit désormais à domicile les titres commandés. D'autres clubs voient également le jour, comme le Club du livre du mois, ou le Club du meilleur livre.

Face à cette concurrence, les libraires dénoncent ces entreprises hybrides, qui ne sont ni éditrices ni libraires, tout en étant les deux à la fois. En 1953, André Sabot, associé au libraire de la place Clichy François Gayaud, annonce la création du Club des libraires de France devant la Chambre syndicales des libraires. Les ouvrages édités par ce club vont être distribués exclusivement à ses actionnaires-libraires, et vendus par leurs soins. La direction du club reste aux mains des commerçants adhérents, dont le réseau va dès le début couvrir toute la France. Durant un peu plus de dix ans, Bernard Gheerbrant, fondateur de la librairie-galerie La Hune à Paris, et responsable éditorial du Club des libraires, constitue avec l'aide d'autres libraires un catalogue de 400 titres de qualité, servis par la réalisation graphique de Pierre Faucheux.

Mais ce nouveau phénomène des clubs de libraires ne fait pas long feu. En 1961 est créée à Lille une grande Maison de la Presse ouverte de 7h à 22h. Le Furet du Nord s'agrandit à plusieurs reprises, et propose un espace entièrement consacré aux livres de poche, un autre à la musique, organise des rencontres avec les écrivains, des ateliers de travaux manuels, des expositions, ou encore un festival de BD en 1972. Au début des années 1980, l’enseigne commence à essaimer dans la région, et ouvre 12 magasins. Parallèlement, la FNAC invente la grande surface culturelle, en ouvrant sa première librairie à Paris-Montparnasse, le 12 mars 1974. 

Ainsi, quand, en 1966, le Club cesse son activité alors que les autres clubs ont pour la plupart déjà disparu ou ont été absorbés par d'autres groupes, c'est donc déjà l'ère d'une nouvelle concurrence, celle de la vente en grandes surfaces des livres à des prix cassés. 

Un documentaire de Séverine Liatard. Réalisé par Véronique Lamendour. Prise de son : Jacques Vinson, Eric Boisset, Alexandre Dang. Mixage : Jean-Richard Dufour.

Avec les témoignages de :

  • Bernard Gheerbrant (fondateur de la librairie-galerie La Hune à Paris, responsable éditorial du Club de libraires)
  • Pierre Pain (libraire à Neuilly)
  • Henri Desmars (libraire à Paris)
  • Pierre Faucheux (illustrateur pour le Club français du livre)
  • Monsieur et Madame Legué (libraires à Chartres)
  • Bénédicte Pesle
  • Michel Chaffanjon (libraire à Besançon)
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......