LE DIRECT

Histoire de la prostitution 3/4

55 min
À retrouver dans l'émission

Histoire de la prostitution 3/4
Histoire de la prostitution 3/4
Histoire de la prostitution 3/4 © Punctum Toujours tiraillée entre abolitionnisme et réglementation, retour aujourd'hui sur l'un des nombreux moment de l'histoire récente où il a à nouveau été question de réouverture des maisons closes. **Le projet de loi Le Tac : la municipalisation des bordels ?** Joël Le Tac, député de Paris de droite, dépose en décembre 1978 une projet de loi relatif à la ré-ouverture des maisons closes à partir de l'exemple des éros center allemands. Pour Joël Le Tac, il s'agissait de répondre à deux impératifs de santé et d'ordre publics pour lutter contre la recrudescence des maladies vénériennes, contre les formes de délinquance et pour assainir le paysage urbain. Le statut de ces établissements seraient fixés par les municipalités, les maires deviendraient-ils des fonctionnaires proxénète ? Depuis la loi Marthe Richard (avril 1946) qui fermait les maisons closes, de manière récurrente des projets de ré-ouverture des maisons ont été proposés par les politiques. La proposition de loi Le Tac soulève de nombreuses critiques de la part du monde politique de droite et de gauche, chez les premières concernées, les prostituées, ou de la part des associations d'aide aux prostituées ou d'abolition de la prostitution. Avec les témoignages de **Denise Pouillon Falco** (responsable à l'époque de l'Union contre le trafic des êtres humains) ; **José Dillenseger** (président du CRI) et **Simone Iff** (Présidente à l'époque du Planning familial). Le documentaire est suivi par une discussion entre **Elisabeth Coquart** et **Natacha Henry** , qui viennent toutes deux de publier une biographie de Marthe Richard.
Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......