LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Histoire des Lumières 2/4

55 min
À retrouver dans l'émission

Histoire des Lumières 2/4
Histoire des Lumières 2/4
Histoire des Lumières 2/4 © Actes Sud **La nouvelle Fabrique de l'Histoire** se penche aujourd'hui encore sur le 18e siècle, les Lumières et leurs réprésentations : mémoire de groupe qui rappelle un téléfilm de René Allio de 1988, *Un médecin des Lumières* (FR3 / La Sept). Comment est né le projet, quelles ont été ses sources. Comment les acteurs et auteurs ont travaillé la langue et les thèmes propres aux Lumières. **Entre histoire et fiction, un médecin des Lumières à la télévision (1988), un documentaire de Séverine Liatard et Nathalie Triandafylidès.** Lors de leur travail sur "Moi, Pierre Rivière..." d'après Foucault, René Allio et Jean Jourdheuil rencontrent Jean-Pierre Peter, historien, moderniste spécialiste de l'histoire de la médecine et du corps. C'est lui qui donne aux deux co-scénaristes l'idée de faire un film, sur ces jeunes médecins envoyés dans les campagnes pour éradiquer les épidémies, prodiguer des leçons d'hygiène au monde rural, bref "éclairer le peuple" de leurs savoirs médicaux récents. Cette rencontre avec le monde paysan ou la petite noblesse rurale est tissée d'incompréhensions : des cultures différentes s'affrontent. Simon Bertigny, le héros du film diffusé en trois parties à la télévision, incarne l'une d'entre elles. Le scénario est écrit comme un roman à partir de la documentation et des discussions avec Jean-Pierre Peter mais aussi Arlette Farge et Jacques Genlis sur la question de l'accouchement. Avec les témoignages de **Jean Jourdheuil** , co-scénariste, de l'historien **Jean-Pierre Peter** , des acteurs **Vincent Gauthier** et **Jean Paul Wenzel** . Puis, débat en compagnie de **Myriam Tsikounas** et **Antoine de Baecque** , autour de la difficile représentation à l'écran des Lumières. De Sacha Guitry à *Ridicule* , on s'intéresse ici aux différentes manières de filmer le 18e siècle, au travail avec des historiens, et on s'accorde en général à voir dans le *Barry Lindon* de Stanley Kubrick un modèle du genre. Mais sinon, loin des "passages obligés" 18e, le film vraiment fidèle à l'esprit des Lumières serait encore à faire.
Intervenants
  • Elle est professeure en Histoire et communication audiovisuelle, directrice d'ISOR (ex-CREDHESS).
  • Professeur d'histoire du cinéma à l'Ecole Normale Supérieure
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......