LE DIRECT

Histoire des pratiques amateurs 3/4

52 min
À retrouver dans l'émission

De l'importance du XIX ème siècle : cette discussion émaillée d'archives avec Philippe Gumplowicz, nous montre en effet le rôle éminent qu'a tenu ce siècledans la naissance de l'idée de la participation du peuple à la vie musicale.

C'est dans le courant des années 1830, alors que certains compositeurs se demandent comment réconcilier la nation déchirée par la Révolution, l'Empire et la Restauration, que naissent les premiers orphéons. Ces ensembles vocaux sont supposés faire renaître la sensation de la Nation rassemblée de la Fête de la Fédération, quand des milliers de voix entonnèrent les chants révolutionnaires.

Cet espoir de fusion entre musique savante et participation populaire est de courte durée. Mais de là, et de la révolution instrumentale qui fit se développer les cuivres à piston, naissent les fanfares et autres harmonies.

Elles se multiplient tout au long du XIX ème siècle, atteignant leur apogée dans les dernières années avant la Première guerre mondiale.

Malheureusement les grands compositeurs de l'époque, comme Camille Saint-Saëns, les méprisent et n'écrivent plus pour elles. Elles sont d'ailleurs concurrencées par de nouvelles formations musicales dont les origines sont communes : les orchestres de jazz.

Le déclin progressif des fanfares et autres harmonies, pourtant formatrices d'interprètes issus des classes populaires est continu jusqu'au renouveau des années 1970, lié au phénomène des néo-fanfares.

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......