LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les sens et les sentiments
Épisode 4 :

Le futur du passé des sensibilités

52 min
À retrouver dans l'émission

Odeurs, peur, toucher, amour, sensation, sentiments où en est-on aujourd’hui de l’histoire des sensibilités ?

Les sens et les sentiments
Les sens et les sentiments Crédits : DrAfter123 - Getty

A l’occasion de la sortie du numéro spécial de la revue Vingtième siècle sur l’histoire des sensibilités, La Fabrique de l'histoire s'attaque au futur de la discipline. 

L'idée pour moi était de réinscrire l'histoire des sensibilités dans la longue durée et à mon sens, la rupture fondamentale, c'est celle qui s'opère dans la philosophie, avec Nietzsche qui va réévaluer la place du corps, de la vie sensible, de la vie des affects dans la détermination des conduites humaines. Contre l'idéalisme Allemand, le platonisme, il donne une dignité au corps, à la vie sensible, aux affects. Et tout le problème c'est de savoir comment ça s'est traduit historiographiquement parlant, et ça a pris beaucoup de temps. Ensuite viens la triade Nietzsche, Marx, Freud, l'ère du soupçons comme le dit Foucault. Ils invitent à se défaire des approches de l'Homme en société qui ne vise que la raison, les idées, la conscience, la rationalité. Derrière il s'agit de montrer qu'en coulisse agisse un sous-sol affectif, le jeu des pulsions, des désirs, des instincts, des intérêts matériels, des appétits. Et je pense que l'histoire des sensibilités s'inscrit vraiment dans cette rupture philosophique. Et du coup c'est une histoire critique pour moi.        
Hervé Mazurel

Il faut comprendre que l'histoire des sensibilités n'est pas l'histoire des sens et ce n'est pas que l'histoire des émotions, ni l'histoire des mentalités.

On a parlé à un moment de psychologie historique plutôt que d'histoire des mentalités, ou d'histoires des sensibilités, le concept même à une histoire. Moi ce qui me semble intéressant dans l'histoire des sensibilités, c'est qu'elle ait un domaine qui normalement échappe aux historiens, le corps, les peurs, les pulsions... Mais aussi cette histoire-là à la capacité de se demander comment ça naît, c'est-à-dire, une peur à quoi, à quelque moment ? Elle peut regarder l'histoire des objets de peur au fil du temps, mais aussi ce que l'on en fait en société, quelle place on lui accorde ?        
Dans quelle mesure ça devient un moteur d'action pour les hommes et les femmes du passé ?        
Christophe Granger

Un des exemples qu'ils proposent est l'histoire la tolérance au bruit : comme nous l'avons vu dans le deuxième épisode de la série, Paris était extrêmement bruyant au XVIIIe siècle, alors comment sont née les lois sur le tapage nocturne ? L'interdiction du klaxon ? Ou autre disputes de clocher

L'histoire des sensibilités s'écrit sur du temps long et c'est aussi son intérêt. Corbin reconstituait la place des cloches dans les villages et il y avait quelques phrases sur les intolérances nouvelles du bruits des cloches qui pouvaient déranger les riverains. Ce qui m'a amené à me demander à comment nous en étions arrivé à ce grand moment des années 50-60, je ne suis pas spécialiste de la question, mais cette espèce de frénésie de réglementations sur le bruit. On réglemente à quelle heure on doit battre les tapis, sortir les poubelles... J'ai essayé de remonter le fil, de savoir ce qui s'était passé, voir quelles associations s'en étaient emparées et de voir surtout ce recours aux sens, ici l’ouïe, à un moment donné devient central dans cette période des Trente Glorieuses dans la société Française.        
Hervé Mazurel

Intervenants
  • historien, directeur scientifique de "Anamosa", membre du Centre d'histoire sociale du XXe siècle (Paris 1/CNRS)
  • historien, maître de conférences à l’Université Bourgogne-France Comté
  • thèse : le lien conjugal pendant la Grande Guerre, 2013.
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......