LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La relève des savoirs dans La Fabrique de l'histoire
Épisode 9 :

La relève des savoirs... en histoire de la musique

52 min
À retrouver dans l'émission

La Fabrique de l'Histoire consacre sa semaine aux jeunes chercheurs qui incarne la relève des savoirs en histoire. Aujourd'hui, le point sur quelques travaux récents en histoire de la musique : chants des aèdes antiques et occidentalisation de la scène musicale beyrouthine au début du XXe siècle.

La relève des savoirs dans La Fabrique de l'histoire
La relève des savoirs dans La Fabrique de l'histoire Crédits : Getty

La Fabrique de l'Histoire consacre sa semaine aux jeunes chercheurs qui incarne la relève des savoirs en histoire. Aujourd'hui, le point sur quelques travaux récents en histoire de la musique : chants des aèdes antiques et occidentalisation de la scène musicale beyrouthine au début du XXe siècle.

Emmanuel Laurentin s'entretient avec Manon Brouillet de sa thèse intitulée « Des chants en partage : l'épopée homérique comme expérience religieuse » (EHESS) et avec Diana Abbany de « Musique et société au temps de la Nahḍa à Beyrouth (fin XIXe siècle-1938) » (Paris IV).

Le début du XXe siècle marque ce moment de la renaissance arabe que l’on a appelé la Nahda. Comment les bouleversements géopolitiques qui ont touché Beyrouth de la fin de l’empire ottoman à l’indépendance du Liban en 1943 se sont-ils répercutés sur les conceptions musicales dans ce pays ?

Diana Abbany : Dès la fin du XIXe siècle, de nombreux intellectuels arabes débattent des questions d’identité et de modernité. Comment moderniser la société ? Comment entrer dans ce courant de progrès universel ? Mais ce qui m’a frappé dans le cas du Liban, c’est qu’à Beyrouth, la musique est investie d’une valeur nouvelle : ces mêmes intellectuels, mais aussi des musiciens et des musicologues se demandent quel peut être le rôle social de la musique. A la fois comment on peut moderniser la société à travers la musique et comment la musique peut être le reflet d’une certaine modernité arabe. Comment en particulier se distinguer de l’Egypte dont la suprématie de la vie musicale s’étendait alors sur toute la région ? Comment forger une musique nationale, qui incarnerait le territoire libanais ? A une époque où Beyrouth commence à apparaître comme l’une des grandes villes arabes, où elle s’ouvre à l’Egypte mais aussi à la France, à Paris, et connaît l’ouverture de nombreux lieux de loisirs et de divertissement, à ce même moment, la musique est placée alors au cœur du débat identitaire de ce qui deviendra le Liban en 1943.

#Abdallah Chahine #Wadi’ Sabra

Comment le champ des études homériques - pourtant particulièrement labouré - peut-il être renouvelé à partir de concepts comme celui de l’agency, dont sont sans doute plus familiers les chercheurs qui travaillent dans le champ des études de genre ou des études post-coloniales ?

Marion Brouillet : Parce qu’il permet par exemple de dépasser l’idée que l’on a souvent, à propos des dieux homériques qu’ils sont dans une sorte de toute puissance et que les hommes ne sont entre leurs mains que des pantins : soit en leur insufflant une force particulière qui va permettre à tel ou tel héros d’être vainqueur sur le champ de bataille, soit au contraire en lui ravissant son courage. Ce que j’ai essayé de montrer, plutôt que de parler d’une imposition de cette force divine sur les hommes, c'est qu'il existe plutôt une collaboration, un partage d’action, un partage d’agentivité entre les hommes et les dieux. Cette dernière notion permet de dépasser l’opposition entre agent et patient, même celui qui pourrait sembler passif dans un échange d’action est doué d’agentivité. Et en effet, l’ensemble de l’Illiade porte la marque de cette action que peuvent avoir les hommes sur le monde des dieux. L’Illiade c’est la colère d’Achille, à laquelle Zeus qu'elle met en difficulté, va être forcé de réagir. C'est bien Achille qui provoque une crise au sommet de l’Olympe !

#Jean-Pierre Vernant #Paul Mazon

Musiques diffusées

  • Xenakis, Aïs
  • Sami Al Shawwa, Kadni l-hawa, 1949
  • Fairuz / Zaki Nassif, Men yaouwm tgharrabna

Bibliographie

Le Piano Oriental

Le Piano OrientalCasterman, 2015

Intervenants
  • docteure en histoire de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales
  • arabisante, chercheuse à la Freie Universität de Berlin
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......