LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La relève des savoirs de la Fabrique de l'histoire
Épisode 12 :

La relève des savoirs... en histoire urbaine

52 min
À retrouver dans l'émission

La Fabrique consacre sa semaine thématique aux jeunes chercheurs et invite des doctorants : aujourd'hui, histoire urbaine, de Paris à Venise, en passant par la Goutte d'Or.

La relève des savoirs de la Fabrique de l'histoire
La relève des savoirs de la Fabrique de l'histoire Crédits : Linda Goodhue Photography - Getty

Emmanuel Laurentin s'entretient avec Alexandre Frondizi de sa thèse intitulée « Paris au‑delà de Paris : urbanisation et révolution dans l’outre‑octroi populaire, 1789‑1860 » (Sciences Po), Jeanne-Laure Le Quang de « Haute police, surveillance politique et contrôle social sous le Consulat et le Premier Empire (1799-1814) » (Paris 1) et avec Solène Rivoal de « La Materia del pesce. Structures, gestion et organisation des approvisionnements de Venise en produits de la mer au XVIIIe siècle » (Université Aix-Marseille).

Les grands récits traditionnels racontent que l’urbanisation de Paris s'est faite avec l'arrivée du chemin de fer et de l’industrialisation à la fin du XVIIIe siècle. Vous montrez que loin d’être le fruit d’une programmation par un pouvoir municipal ou l’action politique d’un seul - Haussmann par exemple - elle résulte au contraire de l’action d’une multitude d’acteurs. 

Alexandre Frondizi : En effet, cette urbanisation ne s'est pas faite par le haut, mais par le bas. Grâce ou à cause de centaines d’acteurs privés - commerçants, notaires, architectes, rentiers, investisseurs - qui sont devenus « lotisseurs » c’est-à-dire qu’ils ont créé des immeubles de rapport là où il n'y avait que des champs. Acteurs de cette révolution urbaine silencieuse - qui été très peu documentée - ils ont mené ce que l’on appellerait aujourd’hui une politique de la ville, sauf qu’ils n'étaient mandatés par aucune puissance publique. Ils vont non seulement faire de la ville là où il n’y en avait pas mais faire de la « bonne » ville, des rues pavées, éclairées, etc. Et parce que c'est illégal - il est interdit d'urbaniser au-delà de l’octroi - ces "loti-bâtisseurs" ne vont pas faire Paris avec l’aide de la municipalité parisienne, mais au contraire "contre" Paris. Ils vont pouvoir construire grâce à l’aide de municipalités comme La Chapelle ou Clignancourt qui sont dans un conflit géopolitique avec la capitale. Evidemment, les conflits géo-politiques actuels n'ont cessé d'inspirer mon travail !

#Haussmann 1860 #petite banlieue #Grand Paris #Charlotte Vorms #Madrid

A Venise au XVIIIe siècle, des « experts » vont rendre les pêcheurs responsables de la raréfaction de la ressource halieutique. Comme aujourd’hui on accuse les agriculteurs d’être responsables de la transformation des paysages et de la perte de biodiversité ?

Solène Rivoal : En effet, la pensée des Lumières va contribuer à amener sur le devant de la scène vénitienne des savants qui vont essayer de penser cette raréfaction de la ressource et en attribuer la responsabilité aux pêcheurs. On voit alors comment des magistrats, influencés par les idées libérales qui circulent dans toute l’Europe, vont vouloir récupérer ces questions d’approvisionnement en poisson et essayé d’imposer de nouvelles règles de droit et de gestion. Alors que jusqu’au milieu du XVIIIe siècle, on avait des communautés de pêcheurs qui étaient assez autonomes en matière de gestion de la ressource et d’administration de la lagune, et qui avaient développé une certaine expertise dans la régulation du marché du poisson. Sous la pression de ces magistrats, ces confréries vont peu à peu perdre un peu la main et leur expertise du territoire se voir disqualifiée.

#ressource halieutique #stock #développement durable #Steven Kaplan #pain

Musiques diffusées

  • Cora Vaucaire, Retour à Montmartre 
  • Eartha Kitt / Vincent Scotto, Sous les ponts de Paris
  • Cherubini, Quatuor à cordes n°1 en mi bémol majeur, par le Quartetto Savinio
  • Gounod, Venise, par Gabriel Bacquier, baryton, Jean Laforge, piano
Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......