LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"Le Chemin de fer" de Edouard Manet (1872), National Gallery of Art Wasington D.C

Impressionnisme 3/4 : Manet, une révolution symbolique

53 min
À retrouver dans l'émission

Semaine consacrée à l'impressionnisme dans une "Fabrique de l'histoire", baptisée exceptionnellement "Fabrique de l'histoire de l'art". Ce troisième épisode porte sur les discours que peuvent avoir les intellectuels sur l’impressionnisme, du 19e siècle à aujourd’hui, de Zola à Bourdieu.

"Le Chemin de fer" de Edouard Manet (1872), National Gallery of Art Wasington D.C
"Le Chemin de fer" de Edouard Manet (1872), National Gallery of Art Wasington D.C Crédits : GoogleArtProject

A partir du cours de Pierre Bourdieu sur le peintre Édouard Manet qu'il a tenu pendant deux ans au Collège de France à la fin des années 1980, intitulé "Manet, une révolution symbolique", La Fabrique s'interroge sur la genèse de cette avant-garde artistique à l'époque de Manet en regard de l'actualité artistique. Dans ces cours, Christophe Charle explique que Bourdieu établissait également une critique de l'histoire de l'art qui ne ferait qu'une lecture "érudite et superficielle" des œuvres d'art en laissant de côté la place de l'artiste dans la société. Selon Bourdieu, l'approche sociologique pouvait apporter un nouveau regard de connaissance sur des disciplines comme l'histoire de la littérature ou l'histoire de l'art.

Le sociologue dans ces cours met bien en avant les conditions de réalisation de l’œuvre de Manet, des conditions générales dont le peintre n'est pas maître. Bourdieu défend aussi l'importance du faire au détriment de l'inconscient dans l’œuvre du peintre. Pour comprendre un tableau, il veut privilégier le processus de travail plutôt qu'un processus purement intellectuel.

La singularité de Manet, c'est qu'il a capitalisé toute une accumulation de ruptures antérieures, il ne faut pas oublier le rôle du romantisme, de la peinture anglaise, le rôle de Courbet aussi. Sans ces ruptures préalables, Manet ne serait peut-être pas allé aussi loin. Il faut aussi tenir compte de l'accumulation historique et de l'écoulement du temps historique qui permet d'aller beaucoup loin. Christophe Charle

L'universitaire Barbara Bohac revient sur le lien entre Manet et Mallarmé qui se voyaient quotidiennement dans l'atelier du peintre. Stéphane Mallarmé a beaucoup appris en le regardant peindre. En 1876, il écrit un texte sur l'impressionnisme, "Les impressionnistes et Édouard Manet". D'un point de vue artistique, la France est très frileuse à la nouveauté et le succès des impressionnistes vient souvent de l'étranger.

Il y a un décalage selon les pays, tout simplement parce que la France est sans doute le pays où le classicisme et l'académisme ont eu le plus de poids, depuis Louis XIV, la monarchie, puis Napoléon et la Restauration. En France, il y a vraiment un art officiel ou en tout cas un art soutenu par l'état. Christophe Charle

Intervenants
  • Maître de conférences en littérature à l'Université Lille 3
  • professeur d'histoire contemporaine à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne.
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......