LE DIRECT

La guerre du Vietnam 2/3

55 min
À retrouver dans l'émission

Au coeur de cette semaine consacrée à la guerre du Vietnam vue de France, un documentaire qui rappelle les CVB. Les Comités Vietnam de Base , un documentaire d'Emmanuel Chicon, réalisé par Medhi El Hadj. En décembre 1966, la guerre s'intensifie au Vietnam, en particulier après le bombardement de Hanoï par les Américains. A ce moment, écrit Kristin Ross, « le paysan nord-vietnamien, et non l'ouvrier à la chaîne de Billancourt est devenu, pour beaucoup de militants français, le symbole de la classe laborieuse en lutte ». Les althussériens de la rue d'ULM vont s'efforcer d'établir un pont entre les rizières et les usines. Ils fondent un groupe maoïste, l'UJC (ml), dans le but notamment de créer « un front uni de la jeunesse contre l'impérialisme américain, ennemi principal des peuples du monde entier », de soutenir « sans réserves la guerre populaire que mènent victorieusement nos camarades vietnamiens » et de « former de intellectuels révolutionnaires qui se lieront aux ouvriers et au peuple travailleur, et qui institueront de nouvelles formes d'organisation qui rendront possible la réalisation de cette tâche ». Il s'agit de sortir du « Quartier » en pratiquant des « exercices de terrain » et d'établir des contacts concrets avec les travailleurs. Un des outils les plus emblématiques de cette dynamique est forgé à l'été 1967. Plus radicaux et moins visibles que le Comité Vietnam national d'obédience trotskiste très présent dans l'opinion publique à travers des meetings médiatisés, les Comités Vietnam de base (CVB) ont pour objectif d'intégrer le problème du Vietnam dans le quotidien en utilisant toutes sortes de méthodes (panneaux explicatifs, pancartes, affiches, tracts, vente du Courrier du Vietnam sur les marchés, débats pour évoquer les aspects fondamentaux de la lutte de libération du peuple vietnamien). Ce faisant, les CVB dessinent les contours d'un nouveau militantisme de rue qui sera repris en Mai 68. » On découvre, par ce documentaire, combien la "fièvre vietnamienne" fut intense dans une partie de l'opinion française encore marquée par la fin de la guerre d'Algérie et les combats cubains et guévaristes. Mais aussi comment ces petits groupes allaient apprendre dans les manifestations anti-américaines à mettre au point des techniques de combat qui feront leurs preuves en mai. Avec les témoignages de Tiennoth Grumbach , ancien cadre de l'UJC(ml) ; Jean-Marc Salmon , ancien cadre du GPA, groupe de propagande et d'autodéfense, le service d'ordre des CVB ; Olivier Rolin , animateur du CVB du « Point du jour » actif sur le marché de la porte de Saint-Cloud ; Jean-Michel Krivine , médecin missionné par le Tribunal Russel dans les maquis du sud-Vietnam ; Amy Dahan , cadre de l'UJC-ml ; Jean Shiavo , animateur du CVB du Kremlin Bicêtre ; Jacques Rémy , membre du service d'ordre des CVB ; Danièle Tucat , membre du CVB du 15e arrondissement.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......