LE DIRECT
Carte Santé 54
Épisode 2 :

Les dents, les yeux, les oreilles. De la Carte santé 54 à la CMU

53 min
À retrouver dans l'émission

Un documentaire de Séverine Liatard et Véronique Samouiloff. Ce documentaire évoque l'expérience de la carte Santé 54 mise en place en Meurthe et Moselle pour une amélioration de l'accès aux soins et qui préfigure le système de la Couverture Maladie Universelle.

Carte Santé 54
Carte Santé 54 Crédits : Séverine Liatard

A la fin des années 1970, de jeunes médecins, militants du mouvement ATD Quart Monde installent leur cabinet dans une cité HLM de la banlieue de Nancy, Jartom à Tomblaine.

Ce projet comprend la pratique médicale mais a aussi pour objectif de mieux cerner les besoins de cette population en matière de santé grâce à l’aide de sa participation à des réunions.

Cette initiative dure cinq ans, le temps de partager et recueillir la situation particulière de ces familles défavorisées. Cette expérience donne lieu à un grand forum régional, à Nancy, en1985 : « Promotion de la santé : le Quart Monde, acteur et partenaire ». A l’issue de cette manifestation un Fonds d’Action-Santé (FAS) est créé pour faire progresser l’exercice pratique du droit de tous aux soins et notamment les plus coûteux et les moins remboursés : les dents, les yeux et les oreilles. Cette démarche d’accès aux soins montra clairement que prendre en compte les besoins de santé des plus démunis ne pouvait se faire qu’à travers une volonté commune de lutter contre la pauvreté avec les premiers concernés. Limitée géographiquement, le FAS devait servir de courroie de transmission à l’intention de tous les professionnels de santé et mobiliser les institutions de santé publique pour construire un accès universel aux soins. En 1988, la Carte santé 54 est créée dans le département de Meurthe et Moselle sur le constat que la santé est dépendante de la régularité et de la qualité des soins et que celle-ci s’améliore quand les gens sont certains d’avoir le droit d’être soignés. Grâce à cette garantie, ils se soignent mieux, de manière préventive et le coût global pour eux-mêmes et la communauté diminue.

Cette expérience locale fut la preuve par l’action et la pratique de la pertinence de rendre le droit au soin universel et sera à l’origine de la bataille et du vote de la loi du 27 juillet 1999, sur la Couverture maladie universelle (CMU).

Avec les témoignages de Huguette Boissonnat-Pelsy (chirurgienne dentaire et responsable du pôle santé à ATD), François-Paul Debionne (ancien médecin généraliste puis médecin inspecteur de santé publique), Véronique Davienne (déléguée nationale ATD), Jean-Pierre Deschamps (professeur de médecine), Marie-Annick Helfert, Guy Jacques (ancien dentiste et responsable de l’Union des professionnels de santé) et Marie-France Zimmer (militante ATD et ayant droit de la Carte santé 54)

Dépliant explicatif Carte "Santé 54"
Dépliant explicatif Carte "Santé 54" Crédits : Séverine Liatard

Chroniques

À venir dans ... secondes ...par......