LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

La sexualité et son histoire 1/4

52 min
À retrouver dans l'émission

Premier temps d’une semaine consacrée à la sexualité.

Demain le documentaire d’Anais Kien et de François Camar nous dresse le curieux portrait d’Eugénie Guillou, ancienne novice à Notre Dame de Sion devenue tenancière de maison de rendez-vous au tournant des XIX eme et XX eme siècle, redécouverte récemment par Daniel Grojnowski qui vient de lui consacrer un livre.

Mercredi grâce à des documents d’archives, nous tenterons de comprendre comment s’est mise en place une éducation sexuelle en France.

Jeudi nous nous interrogerons sur les difficultés pour les historiennes et historiens à nous approcher de l’intimité des personnages du passé avec Christelle Taraud, Anne Urbain et Emmanuelle Retaillaud-Bajac.

Et aujourd’hui : eh bien nous allons justement nous poser une question simple : comment peut-on raisonnablement connaître la sexualité à Sumer et à Babylone ?

Nous le ferons en compagnie d’une des meilleurs spécialistes de cette histoire, Véronique Grandpierre, auteur d’une histoire de la Mésopotamie chez Gallimard et, l’an dernier, de sexe et amour de Sumer à Babylone, en folio Gallimard.

Et que dit –elle dans l’introduction de cet ouvrage : « > La chair est concrète, les sentiments sont, eux, plus difficiles à cerner : il n’y a guère de preuves épigraphiques, encore moins archéologiques, de l’engagement d’un être ! Elle permet cependant d’esquisser les grandes lignes de la sphère du privé et de l’intime, jusque dans ce plaisir que l’on dit charnel. »

Entretien avec Véronique Grandpierre pour son ouvrage "Sexe et amour de Sumer à Babylone " (éd. Gallimard) et son invitée, Agnès Walch.

Intervenants
  • agrégée d’histoire, historienne chercheur laboratoire ICT Université Paris Diderot, a enseigné l’histoire et l’archéologie orientales grecques et romaines à Paris VIII
  • Maître de conférences en histoire moderne à l'Université d'Artois.
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......