LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Les arts sous le second empire 2/4

52 min
À retrouver dans l'émission

Les mille et une vies de la Gaîté Lyrique

Un documentaire d’Anaïs Kien, réalisé par Anne Fleury

Le 1er mars on inaugure au cœur de Paris la Gaîté lyrique, haut lieu d’expression des cultures numériques. Le projet se veut on ne peut plus contemporain, place est enfin faîte à toutes les formes d’arts qui se sont saisi de cette révolution technique et des possibilités qu’elle offre. Cependant cette Gaîté n’en est pas à sa première vie. On y a vu défiler depuis sa construction en 1862 Jacques Offenbach, Serge Diaguilev, Luis Mariano, Patrice Chéreau, Alexis Grüss et l’Inspecteur Gadget. Longtemps dédié aux spectacles musicaux populaires, l’opérette se taille dans son histoire la part du lion, le théâtre de la Gaîté lyrique fut tour à tour célébrer, critiqué et abandonné. Si le nouveau projet qui est sur le point d’y prendre vie est soutenu avec vigueur par la Mairie de Paris par le biai d’une délégation de service public, ce bâtiment fût de longues années durant le symbole d’un échec celui de Jean Chalopin qui voulut y implanter un parc d’attraction High-tech intérieur où la foule des personnages qu’ils avaient créer pour ses dessins animés (Ulysse 31, Les Mystérieuses Cités d’Or, Inspecteur Gadget…) mouillaient leur chemise pour amuser leurs jeunes visiteurs. Après plusieurs années de travaux la Gaîté ne put ouvrir pour que quelques jours et sombra immédiatement dans les affres d’une faillite honteuse bien vite essuyée par la municipalité chiraquienne.

Mais la Gaîté c’est aussi la première école de cirque créée par Silvia Monfort et Alexis Grüss, Orphée aux enfers d’Offenbach, quelques unes des mises en scènes marquantes des années 1970, avec entre autres Le Regard du Sourd de Bob Wilson et La Dispute de Patrice Chéreau, et un lieu inédit au début des années 2000 où pour la première fois les happy fews du numériques se rencontrèrent en chair et en os. Parcours dans les mille vies de la Gaîté lyrique.

Avec Manuelle Gautran (architecte de la Gaîté lyrique), Régis Grima (architecte du patrimoine de la Gaîté lyrique), Julie Morel (artiste numérique), Baptiste Ferrier (graphiste et visiteur), Lucien Attoun (directeur de Théâtre Ouvert et critique théâtral), Alexis Grüss (du cirque éponyme), Philippe Herzog (administrateur de la Gaîté lyrique), Jérôme Delormas (directeur de la Gaîté lyrique) et Jean-Christophe Keck (chef d’orchestre).

Archives : Silvia Monfort, Jean Chalopin, Germaine Roger, tous trois directeurs éphémères de la Gaîté.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......