LE DIRECT
Manifestation organisée par le Mouvement de Libération des Femmes pour l'avortement et la contraception libres et gratuits, le 25 novembre 1972.

Les révolutions sexuelles sont-elles le moteur de l’histoire ?

53 min
À retrouver dans l'émission

Sexe(s) et pouvoirs |Aujourd'hui, nous diffusons une émission spéciale enregistrée à la Sorbonne le samedi 10 février dans le cadre du Forum "Sexe(s) et pouvoirs".

Manifestation organisée par le Mouvement de Libération des Femmes pour l'avortement et la contraception libres et gratuits, le 25 novembre 1972.
Manifestation organisée par le Mouvement de Libération des Femmes pour l'avortement et la contraception libres et gratuits, le 25 novembre 1972. Crédits : AFP - AFP

Rediffusion de l'émission du 16 février 2018

Aujourd'hui, nous reviendrons sur le terme de révolution sexuelle. Nous évoquerons le rôle des femmes dans les mutations sociétales ainsi que l'importance des mouvements féministes. 

"Le corps est historique, le corps est social, l'amour se fait aussi avec les gestes et les mots d'une époque et d'un temps ; c'est donc difficile en effet de connaître le concret derrière les discours.  [...]          
Il y avait une révolte de la part des ouvriers ; les ouvriers trouvaient que la bourgeoisie était favorisée parce qu'elle avait les moyens de contraception. Et dans les statuts du syndicat d'action révolutionnaire d'avant 1914, il y a des articles qui nous surprennent beaucoup : tu ne feras pas trop d'enfants. Il y avait un mouvement néo-malthusien composé d'hommes et de femmes qui militaient pour la contraception. Donc on voit la volonté et le désir qui s'expriment dans une société corsetée et normée." Michelle Perrot

"La révolution française qui est un peu cette scène primitive sur laquelle ce sont construites les  révolutions contemporaines introduit le fait qu'une révolution politique ne peut pas se faire sans une révolution des rapports entre les sexes, quand bien même cette dernière n'aboutit pas [...]. Les révolutions ouvrent des brèches, ouvrent des horizons des possibles dont les femmes se sont emparées et ce sont les femmes qui ont mis les révolutions politiques face à leur devoir, face au fait qu'elles devaient tenir les promesses d'universalisme qu'elles formulaient.  Et pour ce qui est de la révolution française, il faut voir qu'elle nous a légué un héritage paradoxal puisque à la fois elle proclame l'émancipation universelle et tous les citoyens et donc aussi de toutes les citoyennes, tout en reléguant les femmes en dehors de la sphère politique légitime et c'est de ce paradoxe que vont naître les révolutions sexuelles des siècles à venir. " Clyde Plumauzille

Ici la table-ronde en vidéo :

Intervenants
  • historienne, professeure émérite d’histoire contemporaine à l'université Paris-Diderot.
  • Secrétaire générale et chercheuse du LabEx, Ecrire une Histoire Nouvelle de l'Europe.
  • Maîtresse de conférence à l’université Paris II Panthéon-Assas.
  • Professeur de littérature française à l’université Paris-Sorbonne, spécialiste de la littérature libertine.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......