LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Un juif étant dans l'obligation de remettre son poste de radio à la police française en 1941 à Paris, occupée par les Allemands.
Épisode 2 :

Les voix de la liberté ou la libération des ondes

52 min
À retrouver dans l'émission

Ce documentaire vous replace dans les traces des armées alliées, quand des jeunes gens aidèrent les voix de Radio Londres à recréer de nouvelles antennes chargées de prendre la place de la radio de la collaboration.

Un juif étant dans l'obligation de remettre son poste de radio à la police française en 1941 à Paris, occupée par les Allemands.
Un juif étant dans l'obligation de remettre son poste de radio à la police française en 1941 à Paris, occupée par les Allemands. Crédits : Hulton Archive - Getty

Contrairement à l'idée reçue en France, la radio n'a pas été libérée instantanément… Ni au même moment, ni partout à la fois ! Car, au 6 juin 1944, il y a malgré tout plusieurs "postes", c'est-à-dire plusieurs associations programme/émetteur à destination de l'auditoire français. Pour simplifier, au nord, la radio est sous contrôle allemand avec deux programmes publics : Radio-Paris et Rennes-Bretagne; au sud, elle hérite de l'administration vichyssoise avec deux chaînes : l'une à partir de la tête de réseau Lyon-National, l'autre au sein de la Fédération française des Postes Privées. L'arrivée décalée des Alliés en Normandie et en Provence ne peut donc libérer du jour au lendemain toutes les radios ciblant le public de France métropolitaine. La première est même créée ex nihilo à Cherbourg en juillet 1944. La dernière est libérée… en janvier 1945 à Strasbourg !

Soldats français à Strasbourg le 28 novembre 1944. La ville ayant été libérée le 22 novembre par la 2e division blindée
Soldats français à Strasbourg le 28 novembre 1944. La ville ayant été libérée le 22 novembre par la 2e division blindée Crédits : STRASBOURG, FRANCE - AFP

Mais toutes ne sont pas délivrées du joug nazi par les Alliés. Les FFI -principalement dans le sud-ouest - échaudent des Américains craignant surtout une bolchévisation des postes… Entre les caravanes de l'Ouest et du Sud, des radios sont donc spontanément relancées par la Résistance qui n'a de mots d'ordre que l'indicatif rassembleur "Ici, radiodiffusion de la Nation Française Libre!" Un indicatif pas forcément compatible avec les intentions d'acculturation de la Voix de l'Amérique… dont l'itinéraire passe par ce qui va devenir la Voie de la liberté.

Avec Fernand Lecanut, Philippe Noir , Roger Samson, Yvonne Meynier, Henri Delbarry, Roger Pradalier, Charles Mouly, Georges-Emmanuel Clancier, Pierre Cordelier, Maurice Jacob, Luce Gérard et Pierre Dadoy.  

Un documentaire de Philippe Modol et Christine Robert (première diffusion 18/02/02)

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......