LE DIRECT
Le Président chilien Eduardo Frei Montalva avec le président français Charles de Gaulle, le 1er octobre 1964 à Santiago lors de son voyage officiel
Épisode 1 :

1964, le périple latino-américain du libertador français

54 min
À retrouver dans l'émission

Cette semaine nous vous proposons de ré-écouter une série d'émissions autour du voyage, aujourd'hui le documentaire de Séverine Liatard et Véronique Samouiloff, 1964 le voyage de De Gaulle en Amérique Latine.

Le Président chilien Eduardo Frei Montalva avec le président français Charles de Gaulle, le 1er octobre 1964 à Santiago lors de son voyage officiel
Le Président chilien Eduardo Frei Montalva avec le président français Charles de Gaulle, le 1er octobre 1964 à Santiago lors de son voyage officiel Crédits : AFP

Première diffusion 4/10/2016

Durant l’année 1964, le général de Gaulle va effectuer deux séjours en Amérique latine, le premier assez court se déroule au Mexique au mois de mars, destiné à préparer le long périple prévu à l’automne. Le 21 septembre la caravelle du président décolle d’Orly pour un voyage de trois semaines durant lequel il parcourt 32 000 km et visite 10 pays d’Amérique latine : Vénézuela, Colombie, Equateur, Pérou, Bolivie, Chili, Argentine, Paraguay, Uruguay et enfin le Brésil.

L’Amérique latine est un continent avec lequel la France entretient de bonnes relations mais depuis la décolonisation, elle souhaite de nouveau jouer un rôle international en manifestant sa présence partout. Il n’est pas question de pourvoir à une aide économique : le pays n’en a pas les moyens et ne peut pas se permettre de rivaliser avec le géant américain. Le contexte est aussi à la guerre froide mais marquée par une certaine détente suite à l’affaire de Cuba.

Ce grand voyage est extrêmement bien préparé à Paris et sur place dans les pays visités. Un seul ministre et une quarantaine de collaborateurs accompagnent le président accueilli sur place avec beaucoup de faste : bains de foule, discours en espagnol, défilés. Le périple est aussi un évènement très médiatique : presse, radio, télévision relaient quotidiennement chacune des étapes du voyage.

C’est aussi l’occasion pour De gaulle d’évoquer le thème de l’indépendance nationale face aux Etats-Unis clairement hégémoniques dans la région mais peu inquiets de cette venue. Il évoque également la question de la liberté, lui le « libertador » de la seconde guerre mondiale mais visite un certain nombre de dictatures en place ou en train de le devenir comme l’Equateur, le Paraguay ou le Brésil. Il émet également discrètement la possibilité d’une politique de troisième voie qui sera ovationnée en Argentine par les péronistes.

Intervenants
  • maître de conférences en histoire contemporaine à l'IEP de Bordeaux
  • professeure à l’université Aix-Marseille.
  • Professeur émérite d'histoire des relations internationales à l'Institut d'études politiques de Paris.
  • homme d'Etat, général (1890-1970)

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......