LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Denise Glaser et Paul Anka dans une interprétation d'une des chansons lors de l'enregistrement de l'émission "Discorama" 01/03/1967
Épisode 2 :

Mystère Glaser ou l'art de manier les silences

52 min
À retrouver dans l'émission

Pendant plus de 15 ans (de 1959 à 1975), Discorama, émission phare de l’actualité du disque, a séduit les téléspectateurs. Un succès lié à la personnalité hors du commun de son animatrice : Denise Glaser. Un documentaire de Jérôme Sandlarz, réalisé par Véronique Samouiloff

Denise Glaser et Paul Anka dans une interprétation d'une des chansons lors de l'enregistrement de l'émission "Discorama" 01/03/1967
Denise Glaser et Paul Anka dans une interprétation d'une des chansons lors de l'enregistrement de l'émission "Discorama" 01/03/1967 Crédits : Daniel Lefevre

C'était un autre temps, un autre siècle. Le temps de la télé en noir et blanc, la RTF Télévision, suivie quelques années plus tard de la deuxième chaine couleur, sa petite soeur. C’était aussi comme le dit le journaliste Richard Cannavo, le temps du teppaz et du 45 tours, des copains et des surprises-parties : le temps de la musique triomphante.

Tout au long des années 60 et jusqu’au milieu des années 70, des millions de Français ont regardé avec assiduité Discorama. Une émission dite de variétés qui a vu défiler les "monstres sacrés" de la chanson française : Piaf, Aznavour, Trénet, Gréco, Montand, Brel, Brassens, Ferré... mais aussi les jeunes talents de l'époque - Barbara, Serge Gainsbourg, Dick Annegarn, Nino Ferrer, Georges Moustaki, Maxime Le Forestier, Françoise Hardy, Catherine Lara ou encore Eddy Mitchell et Michel Polnareff. A sa tête, Denise Glaser. Une petite femme discrète, au regard mélancolique et auréolée d’un certain mystère. Une femme qui n’avait rien pour être une star, mais qui au fil des années va devenir une icône avant de sombrer dans l'oubli... Qui était réellement Denise Glaser ? En quoi son émission « Discorama » a-t-elle révolutionné l’art de l’interview ? Comment regarder ce rendez-vous culte plus de 40 ans après sa disparition ?

Née à Arras en 1920, de parents juifs, Denise Glaser meurt d’un cancer le 7 juin 1983, à 62 ans, dans la plus grande indifférence. Elle laisse derrière elle un trésor artistique de près de 350 heures d’enregistrements à la télévision publique française.

Avec: Dick Annegarn, Didier Daeninckx, Bertrand Delanoë, Claudine Kirgener, Catherine Lara, Maxime Le Forestier, Raoul Sangla et Jacques Sanchez. Merci également à Colombe Schneck et à Henry Chapier, ainsi qu’à Esther Hoffenberg

Yves Montand interviewé par Denise Glaser dans le décor et le dispositif technique de l'émission "Discorama" 01/04/1967
Yves Montand interviewé par Denise Glaser dans le décor et le dispositif technique de l'émission "Discorama" 01/04/1967 Crédits : Claude James

Merci à la photothèque de l'INA pour l'usage des photos.

et pour aller plus loin...

Elsie LE COGUIC « L’activité intellectuelle et artistique au sein de l’établissement psychiatrique de Saint-Alban-sur-Limagnole de 1914 à 1970. Mémoire de Master 2 - Histoire de l’Art Contemporain - Juin 2011 / Sous la direction de Monsieur F. FLAHUTEZ

Bibliographie

Caché dans la maison des fousEditions Bruno Doucey, coll. « Sur le fil », , 2015

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......