LE DIRECT
Photo de Paul Grappe et sa femme.

Nous n’irons plus au bois, la drôle d’histoire de Paul Louise et Suzy

52 min
À retrouver dans l'émission

Le Paris des années folles c’est celui de Paul et Louise, l’arrière-plan d’une histoire d’amour qui finit mal.

Photo de Paul Grappe et sa femme.
Photo de Paul Grappe et sa femme. Crédits : Détective n°4, BNF Gallica, septembre 1928.

Paul Grappe et Louise Landy se sont aimés dans la Paris ouvrier de la Belle époque. Semblables à bien d’autres Parisiens, ils étaient issus de familles populaires, fraîchement immigrés de la capitale.
Ça commence comme ça, comme le livre de Danièle Voldman et Fabrice Virgili, la Garçonne et l’assassin. Une histoire sans histoire si la Grande guerre n’était pas passée par là. L’histoire de Paul et Louise exhumée des archives judiciaires c’est un parcours de vie, un fait divers à succès, un scénario idéal avec en guise de décor la France des années Folles. Pour certains ces années sont vivantes et flamboyantes, pour d’autres la décadence contamine l’ordre social, la famille, la France. Joséphine Baker et Rudolf Valentino prennent la pose, les garçonnes sautent en parachute, l’homosexualité et la bonne humeur sont à la mode, avec leurs cheveux et leurs jupes raccourcis des femmes sourient aux photographes, tout comme les hommes qui ont abandonné leurs barbes à la décennie précédente.

Un documentaire de Anaïs Kien et Charlotte Roux

Générique :  "Lorenzo in Sicilia" interprété par la fanfare Banda Ionica, extrait de "Matri mia" (Dunya records, FY 8050)
Première diffusion : 7-06-11

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......