LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Parti socialiste : une histoire de Congrès 2/4

55 min
À retrouver dans l'émission

L'Aurore, 11 juin 1971
L'Aurore, 11 juin 1971
L'Aurore, 11 juin 1971 © Radio France *Une série de quatre documentaires proposée par Séverine Liatard, réalisée par Marie-Christine Clauzet* . Aujourd'hui, second épisode :** François Mitterrand s'empare du Parti socialiste à Epinay (juin 1971)** Le congrès d'Epinay qui débute le 11 juin 1971 constitue la dernière phase d'un long processus de rapprochement entre une vieille SFIO affaiblie et un ensemble de « clubs » créés depuis les débuts de la Cinquième République dont la Convention des institutions républicaines (CIR) dirigée par François Mitterrand. Ce dernier, candidat unique de la gauche socialiste, obtient un excellent score aux présidentielles de 1965 mettant en ballotage le général de Gaulle. Le départ de celui-ci à l'issue du référendum d'avril 1969 change le calendrier du processus de fusion. La SFIO propose d'avancer le congrès d'unification qui se tient en juillet 1969 en l'absence des conventionnels. C'est Alain Savary qui prend la direction de l'ancienne SFIO et il est alors convenu qu'un débat de fonds devra être organisé avec le parti communiste et qu'un nouveau congrès d'unité devra se tenir en juin 1971. Personne ne dispose d'une majorité lorsque le congrès s'ouvre. Il y a cinq motions en présence : Savary-Mollet ; Poperen ; Chevènement ; Mauroy et Mermaz-Pontillon. Pour prendre la direction du parti et conquérir à terme le pouvoir, François Mitterrand défend la stratégie de l'union de la gauche. Dans son discours d'une grande ferveur socialiste, le futur leader de la gauche parle de rupture avec le capitalisme et d'appropriation collective des grands moyens de production. Manoeuvre d'appareil ou bataille d'idées ? François Mitterrand l'emporte en s'alliant avec l'aile droite du parti incarnée par Pierre Mauroy et Gaston Defferre et son aile gauche, animée par Jean-Pierre Chevènement au sein du Ceres. Cette grande alliance Defferre-Mauroy Mitterrand-Chevènement qui créée la surprise générale a en fait été préparée bien avant le congrès et triomphe le 13 juin de justesse sur l'équipe Savary-Mollet-Poperen. En devenant le premier secrétaire du parti, François Mitterrand impulse certainement une dynamique de rénovation au sein de la gauche socialiste et a désormais les moyens de défendre sa stratégie d'union de la gauche. En juin 1972, le PC, le PS et le Mouvement des radicaux de gauche signe d'ailleurs le Programme commun.
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......