LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Prostitutions au XIXe siècle 2/4 : Paris, capitale de la prostitution au XIXème

54 min
À retrouver dans l'émission

Paris, capitale de la prostitution au XIXème - Une promenade radiophonique proposée par Séverine Liatard, réalisée par Séverine Cassar et guidée par Lola Gonzalez-Quijano, chercheuse associée à l’EHESS.

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/10/ac14d20b-6e6e-11e5-8e9e-005056a87c89/838_17.-anquetin_femme-champs-elysees-la-nuit.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="Louis Anquetin (1861-1932) - Femme sur les Champs-Elysées la nuit, 1891" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/10/ac14d20b-6e6e-11e5-8e9e-005056a87c89/838_17.-anquetin_femme-champs-elysees-la-nuit.jpg" width="838" height="695"/>
Louis Anquetin (1861-1932) - Femme sur les Champs-Elysées la nuit, 1891 Crédits : Amsterdam, Van Gogh Museum

Paris, capitale mondiale de la modernité mais aussi capitale de l’amour, ville du vice et considérée même comme le bordel de l’Europe. Sa réputation galante ne fait que s’amplifier tout au long du siècle dans un nouveau décor haussmanien : destruction des quartiers ouvriers centraux et changement d’échelle dans la façon de penser l’aménagement de la ville. Quelles sont les nouveaux lieux de plaisir alors que la disparition des galeries de bois du Palais-Royal mettent fin à sa primauté érotique pour laisser place sous la monarchie de Juillet et le Second empire au succès des plaisirs offerts par les Grands Boulevards ? Une véritable migration féminine s’opère alors du IXème arrondissement vers les boulevards de la Madeleine, des Capucines, des Italiens… Ce sont les asphalteuses. Juste derrière, se répartissent également de nombreuses maisons de tolérance parfois de grand luxe - rue Chabaney, rue Blondel ou rue Joubert. Cafés et restaurants sont des lieux de tourisme culinaire tout autant que des lieux de prostitution importants tandis que se côtoient dans les bals ou les cafés-concerts des femmes galantes et des filles publiques. Au théâtre, les accointances entre le monde du spectacle et celui de la prostitution sont étroites. Le foyer, les coulisses, la scène et même la salle sont des hauts lieux du commerce sexuel. La prostitution des actrices s’inscrit même dans un système de corruption généralisée.

La nuit comme le jour, filles publiques, lorettes ou grandes courtisanes se vendent au plus offrant sous l’œil de la police qui surveille tant bien que mail ces activités.

Edgar Degas (1834-1917) - L'Absinthe, 1875-76
Edgar Degas (1834-1917) - L'Absinthe, 1875-76 Crédits : Paris, musée d'Orsay
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......